The Rain. Virginia Bergin

Il y a des livres parfois, que l’on découvre au détour d’une étagère, que l’on aurait jamais remarqué avant mais qui nous interpelle d’un coup, sans trop savoir pourquoi. Et ce fut le cas pour moi, avec The Rain de Virginia Bergin.

L’histoire

Une pluie mortelle s’abat sur la Terre : l’humanité est menacée de disparition. Ruby, 15 ans, part à la recherche de son père.

Je m’appelle Ruby Morris, et voici mon histoire. Si vous la lisez, vous avez énormément de chance d’être encore en vie.
Question : quand faut-il abandonner tout espoir ?

a) Maintenant. Immédiatement. On est foutus.
b) Dans deux semaines, environ.
c) Jamais.
d) J’imagine qu’il pourrait y avoir un d), mais s’il existe, je ne l’ai pas encore trouvé…

Mon avis

Vous avez peut être déjà entendu parler de la série The Rain sur Netflix ? Vous l’avez peut être même regardée ? Ce n’est pas mon cas, mais lorsque j’ai apercu le roman, il m’a tapée dans l’oeil. Sans réfléchir, je l’ai emmené et dévoré dans les jours qui ont suivi.

Comment imaginer qu’une chose aussi naturelle que la pluie puisse un jour être notre plus grand prédateur, notre plus grosse peur ? C’est l’horrible expérience que va vivre Ruby, une jeune fille anglaise de 15 ans. Alors qu’elle profite d’une soirée organisée chez un ami, la pluie va s’abattre sur la ville. Mais personne n’aurait imaginé les effets dévastateurs qui vont l’accompagner. Ruby, ses amis, leurs proches et le reste du monde vont vivre une apocalypse que personne n’aurait soupçonnée. Le moindre contact avec l’eau s’avère mortelle. Aucune chance d’y échapper.

Si Ruby est, au départ une jeune adolescente lambda, elle va devoir tout au long du roman, redoubler d’efforts dans ce monde devenu hostile, où le danger peut survenir n’importe quand, selon les envie de Mère Nature. On découvre une jeune fille qui n’avait que les problèmes que tout adolescent traverse. Conflits avec les parents, premier amour, lycée, copinage. Mais ce roman va nous faire traverser des épreuves bien plus difficiles à travers cette jeune fille : le deuil, la peur, la solitude, l’instinct de survie. Ruby nous livre un combat face à un ennemi invisible et capricieux. Puis face aux autres survivants parfois. Mais elle doit retrouver son père, et elle va tout mettre en œuvre pour y arriver.

D’un ton légèrement sarcastique, ce livre est écrit a la première personne. Pour mieux ressentir ce que vit notre jeune protagoniste. Et j’ai beaucoup aimé cette adolescente, qui malgré les évènements, retrouve parfois des habitudes complètement innatendues au regard de la situation. Est-ce nécessaire de se maquiller lorsque la population est menacée ? Pourquoi s’inquiéter du regard des autres lorsque la peur et la faim nous tiraillent ? Cela semble bête, mais ce genre de code sociaux et d’habitudes sont tellement ancrés dans notre société que cela m’a paru logique, et même naturel, que Ruby continue à les ressentir malgré la situation. Car non, Ruby n’est pas une guerrière, ni une machine programmée pour survivre. Ce genre de réflexions qui la poursuit tout au long de son épopée, ne sont-ils finalement pas le résultat d’un stress intense qui nous fait perdre notre lucidité ? Malgré tout, ce raisonnement semble la rattacher à un semblant de normalité malgré l’ambiance morbide, pesante, qui règne autour d’elle.

J’ai passé un très bon moment avec ce roman, qui se lit facilement. L’envie de savoir si Ruby allait retrouver son père et si quelqu’un viendrait à son secours m’a permis de le terminer bien vite. Ne me reste plus qu’à découvrir le second tome !

Une très bonne lecture ! Tome 2 : The Rain, Après l’apocalypse.

Et vous, vous les avez lus ? Ou vu la série ?

« The Rain » de Virginia Bergin. Bayard, 2017.

26 commentaires sur “The Rain. Virginia Bergin

    1. Merci pour ton avis 🙂 C’est vrai que Ruby peut être un tantinet casse pied (mais j’ai adoré ça 🤭) ! J’ai justement lu le second ce week end et j’ai beaucoup apprécié, même si j’ai une préférence pour le premier de mon côté. 😊 Mais les deux étaient vraiment très bien, c’était un bon moment de lecture 🙂 Passes une belle soirée !

      1. mais pareil en fait, j’ai bien aimé le fait que Ruby ce soit un peu la meuf chiante mais pour une fois c’est assumé de ouf et c’est grave cool. ahah un point partout ^^ ouip elle est très cool cette duologie !

    1. Apparemment la série ne reprend pas l’histoire de Ruby, juste le fait que la pluie soit mortel. Ce sont deux histoires distinctes. Pour le livre, c’était vraiment un bon moment, Ruby est attachante, humaine. Je suis en train de découvrir le second tome est pour le moment, c’est toujours aussi sympa à lire 😉

Votre commentaire