The Rain, Après l’apocalypse. Virginia Bergin

Bonjour amis lecteurs, comment allez-vous ? Vous souvenez-vous de « The Rain » que je vous présentais dans un précédent article ? Vous pouvez le retrouver ici. Aujourd’hui, je reviens avec le second tome : The Rain, Après l’apocalypse.

L’histoire

Je m’appelle Ruby Morris. Je déteste la pluie. Je vais vous dire un truc étrange au sujet des apocalypses, un truc que je ne savais pas avant d’en vivre une. Ça a l’air assez horrible, hein ? Faites-moi confiance… Ça peut toujours être pire. C’est ce qui arrive quand vous êtes seul, qu’il y a eu une apocalypse mondiale et que vous espérez l’arrivée de votre père comme il l’avait promis, mais qu’il ne se pointe pas. Alors qu’est-ce que vous allez devenir ? Et chaque jour, vous essayez de ne pas vous poser la question… Tout va bien se passer. Ou pas…

Mon avis

▲ Si vous n’avez pas lu le précédent tome, il est possible que cet article trahisse quelques détails, mais je vais faire de mon mieux pour rester discrète. Au moins maintenant, vous êtes prévenus.

Dans cette suite, nous retrouvons Ruby Morris, cette jeune adolescente, survivante de la pluie mortelle qui s’est abattue sur la terre. Quelques semaines (ou quelques mois, allez savoir, même notre chère Ruby semble l’ignorer) se sont écoulées depuis la fin du premier roman. Et notre petite protégée semble avoir écoulé aussi sa lucidité. On sent que la folie la guette, que la confusion progresse dans son esprit. Et quelque part, même si ça pouvait parraitre indéniable d’en passer par là, ça fait mal de la voir se noyer dans le brouillard épais de sa solitude.

Heureusement, cette adolescente ordinaire n’a rien perdu de sa répartie, ni de son entêtement. Elle s’est même forgée à travers les (mauvaises) expériences. Si son cerveau est revenu à des principes originels (manger/dormir/se cacher), elle reste tout de même à l’affût du danger et apprend à connaître son ennemi naturel pour mieux le duper, ou plutôt l’esquiver. Même si ça ne l’empêche pas de prendre des risques inconsidérés. Jusqu’à ce qu’une rencontre inattendue (en même temps, elle n’attend plus personne depuis longtemps) la réveille de sa torpeur. Et c’est toujours un brin cinyque qu’elle nous entraîne une nouvelle fois dans son aventure post-apocalyptique. De villes en villages, de maisons en foyers, Ruby est prête à retourner ciel et terre pour retrouver et aider ceux qu’elle aime.

J’ai aimé le retour des précédents personnages et la découverte d’autres, que l’on espérait tant. Certains sont effrayants par leur cruauté, mais je ne doute pas que de tels cas soient possibles dans un univers ravagé comme celui-ci. L’être humain peut se montrer cruel envers son prochain quand le pouvoir et la perversion embrume la raison. D’autres, en revanche paraissent tellement détachés des évènements qu’on se demande si ils prennent conscience que le monde ne sera jamais plus pareil. Et si jusque là, Ruby pensait avoir vécu le pire, c’était sans compter sur une révélation qui pourrait tout changer. Seulement voilà, tout le monde ne se bat pas pour la bonne cause, et notre protagoniste (et tant d’autres) va en faire les frais.

Vous l’aurez peut-être compris, j’ai grandement apprécié cette histoire en deux volumes. Et même si, je dois bien l’avouer, j’ai une préférence pour le premier, je serais prête à rechausser mes bottes pour suivre cette adolescente si un troisième volet venait à paraître. Car Virginia Bergin nous offre quand même une belle marge d’imagination pour la fin de ce roman.

Une très bonne aventure post-apocalyptique guidée par une jeune héroïne qui ne manque pas de mordant.

Ça vous dirait une balade sous la pluie ?

« The Rain, après l’apocalypse » de Virginia Bergin. Bayard, 2018.


27 réflexions sur “The Rain, Après l’apocalypse. Virginia Bergin

  1. Une très jolie chronique de ta part ! The Rain je connais la série que j’apprécie. Les livres ont l’air bien aussi même si je note ta préférence pour le premier tome. C’est le style d’histoire que j’affectionne. Passe un excellent weekend Ludivine 😊

    1. Il faut vraiment que je me décide à la voir cette série ! 🙂
      Je crois que ma préférence tient surtout à l’effet de découverte et à la rencontre avec le personnage 🤭 Les deux tomes sont vraiment sympathiques et l’auteure n’a pas perdu sa dynamique pour le second ! Le fait que le personnage soit une adolescente donne un coup de peps et de légèreté à l’histoire malgré le sujet 🙂
      Merci pour ton commentaire Frédéric, excellent week end à toi aussi 😊

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s