Un jour d’avance. Matthieu Biasotto

Il n’y a pas si longtemps, je vous présentais mon coup de cœur, le thriller Yell par Matthieu Biasotto. Aujourd’hui, je reviens la découverte du livre Un jour d’avance du même auteur.

Un jour d'avance. Matthieu Biasotto

L’histoire

À l’aube de l’enterrement de son frère, Elise traverse une période délicate. Particulièrement sensible, à fleur de peau, elle est sous traitement et son couple touche le fond. Elle doit prendre le train pour les obsèques, à Nice. A bord du convoi, sa vie bascule car un terrible accident menace le destin de dizaines de passagers et elle est la seule à pouvoir tout arrêter. A moins que son profil instable ne soit le déclencheur du cataclysme.

L’accident la place au cœur d’une enquête dans laquelle tout l’accable : sa personnalité, ses troubles de l’humeur ainsi que des preuves irréfutables. Un tragique accident. Une blonde qu’on épie en permanence. La colère noire d’un père. La douleur d’une mère. La disparition d’un frère. Un homme déterminé, un autre désemparé. Les apparences sont trompeuses, un mensonge peut en cacher un autre. Comme la vérité peut en dévoiler une autre.

Lorsque les évidences nous mènent en bateaux, lorsque les signes ténus sont laissés pour compte, lorsque les faits s’effacent sous le poids des doutes, le piège se referme mais il est peut-être trop tard…

Mon avis

Dans Un jour d’avance on fait la connaissance d’Élise, jeune femme brisée par la perte tragique de son frère. Nous faisons également la rencontre de Julien, son compagnon. Leur vie n’a plus vraiment la même saveur, la route est longue et difficile depuis ce deuil. Mai vient alors s’ajouter à l’équation un trajet en train, et c’est là que tout bascule.

Sanchez, flic intrépide et téméraire va vite rejoindre le casting, accompagnée de son supérieur Tourrié, un personnage plus réfléchi et à l’esprit affûté. La force de l’expérience sans aucun doute. Ensemble, ils vont s’occuper du cas Élise. Et son cas s’annonce plus compliqué qu’il n’y parait.

Dès le commencement, on rentre dans le vif du sujet. L’auteur ne perd pas de temps en présentation et nous entraîne de révélations en rebondissements. Pas de repos pour ces pauvres personnages malmenés. C’est écrit simplement, mais brillamment. Les émotions sont présentes tout au long de la lecture et se font bien sentir.

J’ai eu un sentiment d’une conclusion prématurée, sentiment indépendant de la volonté de l’auteur. Disons que c’est avant tout un acte purement délibéré de ma liseuse (sournoise) qui m’affichait 1230 pages au compteur pour me déclarer « FIN » à près de 235 pages. Elle avait cumulé les livres du même auteur… Alors, pour le coup, moi qui me fit au nombre de pages pour juger l’avancée de l’intrigue, ce fut une surprise totale ! Mais attention, cet incident n’enlève rien à la magie du dénouement. Je l’ai trouvé à la fois surprenant et poétique.

Une lecture divertissante, mais ouvrez les yeux, les papillons ne sont jamais loin…

Connaissez-vous ce livre ?

« Un jour d’avance » de Matthieu Biasotto. Autoédition, 2014.

6 commentaires sur “Un jour d’avance. Matthieu Biasotto

    1. Ah oui, vu comme ça, ça risque d’apporter un côté stressant à la lecture 🤭 mais je te rassure, pas d’attaque de papillons en vue, disons qu’ils s’accordent au décor tout au long de l’histoire 😊 Bonne lecture si tu te laisses tenter malgré ça 😉

    1. Oui, sacré blagueuse sur ce coup ! 🤭 Si tu veux tenter ces thrillers fantastiques, je te conseille Yell ou Ewa. Chacun offre une ambiance froide, particulière. C’est un très bon auteur à découvrir et ses livres se lisent rapidement, n’hésites pas ! 🙂

Votre commentaire