La princesse au visage de nuit. David Bry

Après avoir dévoré plusieurs thrillers et policiers, j’ai eu envie d’ajouter une pincée de fantastique dans mes lectures. Raison pour laquelle je me suis penchée sur une Étoile montante de l’Imaginaire : La princesse au visage de nuit de David Bry.

La princesse au visage de nuit - David Bry

L’histoire

Dans les bois vit la princesse au visage de nuit; ses yeux sont des étoiles et ses cheveux l’obscur.

Hugo, enfant violenté par ses parents, s’est enfui avec ses amis dans la forêt, à la recherche de la princesse au visage de nuit, qui exaucerait les vœux des enfants malheureux… Il est ressorti du bois seul et sans souvenirs, et a été placé dans une famille d’accueil.

Vingt ans plus tard, alors qu’il a tout fait pour oublier son enfance, Hugo apprend la mort de ses parents. Mais, de retour dans le village de son enfance, il découvre que ses parents auraient été assassinés, et d’étranges événements se produisent. La petite voiture de son enfance réapparaît comme par magie. De mystérieuses lueurs brillent dans les bois. Les orages soufflent des prénoms dans le vent.

Mon avis

Dans ce roman fantastique aux notes de thriller et à la couverture hypnotique (il faut le dire, elle est très intriguante avec ces yeux cachés dans le feuillage), nous faisons la rencontre de Hugo, jeune homme parti vivre loin de son village d’enfance, depuis la disparition de ses amis. Jusqu’au jour où le passé le rattrape. Le jeune homme apprend la mort de ses parents avec qui il avait totalement coupé les ponts et doit faire un bond de 20 ans en arrière.
Hugo se retrouve alors face aux souvenirs effacés de son enfance. Il devra, malgré lui, retrouver la mémoire sur ce qu’il s’est réellement passé ce fameux soir de la Saint-Jean, car la mort de ses parents et d’autres événements semblent liées de manière indicible à cette triste nuit.

L’ambiance de ce village est totalement morose et notre personnage n’a qu’une hâte, découvrir la vérité et rentrer chez lui à Paris. On peut le comprendre car dans cette petite bourgade, tout le monde semble avoir quelque chose à se reprocher. Entre disparitions d’enfants, meurtres, actes de vandalisme, harcèlement, alcoolisme, le tout agrémenté de légendes locales, ce n’est clairement pas le genre d’endroit où louer un gîte pour les vacances. Seule Anne, la soeur de son amie d’enfance, semble honorable, et ce, malgré ses blessures profondes depuis la disparition de son aînée. Heureusement les amis parisiens de Hugo sont très présents dans le roman, et apportent un peu de légèreté à l’ensemble grâce à leurs boutades et piques amicales qu’ils se lancent sans aucune retenue.

« T’as pas compris que je voulais surtout pas revenir dans ce bled de merde ? T’as pas compris que je m’en tape encore parfois la tête contre les murs pour oublier tout ça ? Sophie et Pierre que j’ai abandonnés ! Mes putains de parents ! Mes cris, leurs rires, leur haine […] »

Chapitre 13

L’écriture de David Bry est très accessible, familière même parfois. Ce n’est pas pour me déplaire, mais ce n’est pas non plus l’idée que je me faisais d’un roman présenté comme un conte d’enfances brisées. Cela dit, le sujet est traité sans poudre aux yeux. On découvre l’horreur vécue par ces enfants, plusieurs années auparavant. La cruauté des adultes impunis face à ces êtres innocents mais déjà tellement usés et désabusées. Les chapitres alternent entre le moment présent et les soirées passées de cette triste période. Le désarroi des enfants est palpable, la forêt sera leur seul salut.

C’est donc avec un soupçon de regret que j’avoue ne pas avoir été totalement submergée par cette lecture. Malgré des émotions bien présentes et une aura particulière se dégageant de ce village, l’ambiance sombre et envoûtante que j’attendais n’était pas totalement au rendez-vous.

Pour des avis plus enthousiastes, retrouvez les chroniques de Light and Smell et aussi Les Blablas de Tachan, pour qui l’immersion entre ces pages a été plus réussie.
Et vous, vous l’avez lu ? Il vous fait envie ?

Lu pour le Challenge Lecture d’hiver.
Catégorie : Un livre publié début 2022, Poche ou grand format.

« La princesse au visage de nuit » de David Bry. Éditions Pocket, 2022.


28 réflexions sur “La princesse au visage de nuit. David Bry

  1. Je reste intriguée par cette lecture (notamment grâce à sa couverture, on est d’accord !), mais je n’en ferais pas une priorité. Au vu du résumé, je pense que j’avais les mêmes attentes que toi concernant l’ambiance envoûtante…

    1. C’est une ambiance qui a bien plu à Audrey et Tachan, on ne sait jamais, ça pourrait fonctionner avec toi. 😉 Mais en effet malgré la promesse de magie et d’ambiance sombre, je n’ai pas été transportée, j’ai trouvé ça assez triste en faite, et pas assez mystérieux finalement. L’écriture en tout cas, ne m’a pas apporté le ressentie attendu. J’espère que tu apprécieras mieux, si tu te laisses embarquée dans cette histoire. 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s