Friendskill. Shauna Cox

Premier roman de l’auteure française Shauna Cox, Friendskill annonce une bonne dose de frisson, avec une étudiante prise dans le tourbillon d’un jeu mortel. Un argument alléchant que je n’ai pas manqué de découvrir.

Friendskill - Shauna Cox

L’histoire

Jess, lycéenne, s’ennuie. Pour mettre un peu de piment dans sa vie, elle s’inscrit sur Friendskill, une application mobile. Les règles sont simples : relever les défis de l’énigmatique maître du jeu, The Reaper, dans le temps imparti. Si les premières missions sont anodines, la donne se complexifie rapidement. Violence, chantage, les situations sont de plus en plus dangereuses, les défis deviennent mortels. Prise au piège, rattrapée par les démons de son passé, Jess s’enferre. Peut-elle encore échapper au terrible engrenage qui tente de la broyer ?

Mon avis

Tentée par cette intrigue, j’ai fait la rencontre de Jess, jeune lycéenne fraichement débarquée dans un nouveau lycée. Un soir, en flânant sur son téléphone, elle s’inscrit sur une application par simple curiosité, Friendskill. Elle reçoit alors un message mystérieux, elle devra réaliser tous les défis que lui enverra le maître du jeu, The Reaper, à ses risques et périls. L’intrigue m’a tout de suite emballée. Pour ce roman, l’auteure s’est fortement inspirée des challenges dangereux qu’on retrouve sur certains réseaux sociaux. Notamment le challenge de la baleine bleue (Blue Whale Challenge), conduisant parfois à des accidents ou suicides chez les plus jeunes. J’étais donc curieuse de voir comment l’héroïne allait affronter ce mal et surtout, comment elle pouvait se sortir d’une emprise aussi malsaine.

Un livre à l’idée prometteuse, pourtant l’ensemble peine à se mettre en place. Jess et sa mère se sont installées récemment dans une nouvelle ville et la demoiselle préfère rester discrète. Elle se lie tout de même d’amitié avec quelques personnes, en particulier deux jeunes hommes de son établissement. Et c’est là, que la première partie du roman m’a un peu déroutée. J’ai eu le sentiment d’une romance d’adolescents, un trio amoureux s’installe. Cependant, ça ne semble interpeller personne, pas même les deux garçons concernés. Je pense qu’une relation amicale aurait suffit, ces amourettes n’apportant pas grand chose au déroulé des faits.

Mais le jeu va mettre à mal le lien qui se noue entre les personnages, les défis s’enchainent pour l’héroïne. Si les débuts ne sont pas très inquiétant, comme écouter des musiques sombres, d’autres invitations plus sinistres arrivent rapidement. Sorties en pleine nuit, vidéos dérangeantes, scarifications. Attention, l’une des règles est claire, ne parler à personne de sa participation sous peine de représailles. Et concernant les défis, l’auteure n’est pas avare de détails. Les dangers que Jess vont rencontrer sont déroutants et violents. Si l’idée du sang ou de l’automutilation vous rebute, passez votre chemin car les mots de Shauna Cox ne sont pas toujours tendres. Elle nous montre bien la cruauté de tels défis et l’empreinte psychologique chez les personnes piégées.

Friendskill - Couverture

The Reaper nous manipulait à sa guise, nous étions ses pions sur son échiquier, il avait plusieurs coups d’avance sur nous. Nos vies étaient en sursis et peut-être en échec et mat, cela ne dépendait que de lui.

Chapitre 6

Jess va donc devoir affronter un adversaire redoutable, se plier à ses règles, mais elle n’hésitera pas non plus à chercher la vérité en découvrant l’ampleur de cet évènement. Qui se cache derrière ces messages morbides et inhumains ? J’aime l’idée que notre héroïne se bat pour reprendre le contrôle de son existence et faire son possible pour découvrir le monstre derrière l’application. C’était d’ailleurs, ce point là que j’attendais le plus. Malheureusement, là encore, j’émet une petite réserve. Les révélations et la manière dont la jeune fille mène son enquête me parait un peu exagérés. Je ne peux évidemment pas vous en dire plus sans vous divulguer l’histoire, mais j’admets difficilement le côté réaliste des révélations faites sur le responsable de ces massacres.

Je regrette les faiblesses rencontrées, comme le trio amoureux en début de roman et ce dénouement quelque peu alambiqué, mais ce thriller reste distrayant, avec des scènes qui font leur petit effet.

Vous connaissez ce roman, qu’en avez-vous pensé ?

Badge - Les Louves du Polar

Lu pour le challenge Les Louves du Polar

« Friendskill » de Shauna Cox. Éditions Jets d’Encre, 2020.

29 commentaires sur “Friendskill. Shauna Cox

    1. Oui, ça n’était pas très utile pour le trio amoureux, du moins ca ne servait pas vraiment l’intrigue. Mais ca reste une lecture facile et rythmée, alors tu as raison, pourquoi pas. 😉 J’espère que tu l’apprécieras si jamais tu le découvres à l’occasion. 😊

Votre commentaire