Une Armée à moi seule. Anthony Combrexelle

Découvert grâce à Audrey du blog Light and Smell, je n’ai pas pu résister à cette magnifique couverture. En route pour le roman fantastique Une Armée à moi seule de Anthony Combrexelle, sorti en Septembre 2022.

Une armée à moi seule - Anthony Combrexelle

L’histoire

« Là où tous se perdent, nous nous retrouvons. »

Ce que Cleo Constanza, 19 ans, n’avait pas prévu en allant faire du babysitting, c’est le tueur fantomatique qui la pourchasserait sur le trajet de retour, ni qu’elle serait sauvée in extremis par trois personnes – une fillette de 10 ans avec un masque de dinosaure et un fusil, une quadra taciturne et une vieille femme malvoyante aux mains recouvertes de bandelettes égyptiennes.
Trois personnes qui pourraient être ses sosies. Et quand elle pensait que ça ne pourrait pas être pire, voilà qu’elle se fait écraser par une voiture et meurt sur le coup… avant de revenir à la vie comme si de rien n’était.
L’existence entière de Cleo va être bouleversée, mais au lieu de fuir, elle est bien décidée à prendre en main son destin.

Mon avis

Si cette couverture m’a tout de suite attiré l’œil, je dois vous avouer que c’est aussi son titre qui m’a interpellée. En le découvrant, j’ai de suite pensé à la chanson Army of me de Björk et il ne m’en fallait pas beaucoup plus pour me convaincre de sauter le pas. Et oui, ça tient à peu de chose parfois !

Cleo, 19 ans, se fait agresser un soir alors qu’elle rentre chez elle. Fuyant pour sauver sa peau, trois personnes, sorties de nulle part, volent à son secours. Le plus troublant, ces trois personnes lui ressemblent étrangement, pourtant aucune n’a le même âge. Commence à ce moment pour la jeune femme, une quête de vérité. Elle décide de retrouver ces sosies, trop intriguée par cette troublante ressemblance. Qui ne le serait pas ? Autant dire que le chapitre d’ouverture ne traine pas pour lancer l’intrigue et c’est tant mieux.

J’ai beaucoup aimé les personnages principaux de ce roman. Malgré leur ressemblance physique et leur caractère proche, l’auteur a su leur offrir leur propre personnalité. Cleo, jeune femme en devenir qui se cherche et joue la révolte, elle a toujours le bon mot pour contredire son prochain. Claudia, la quarantaine, se porte en cheffe du groupe, sûre d’elle. Elle est accompagnée de Molly, qui du haut de ses dix ans, prend un furieux plaisir à manier la gâchette. Une petite fille que j’ai beaucoup apprécié. C’est surprenant et drôle à la fois, de voir une enfant aussi têtue, aussi combative. C’est troublant d’imaginer une fillette prendre part de manière si active dans les combats. Cela dit, elle sait aussi être adorable comme n’importe quelle autre enfant de son âge, avec ses craintes et ses caprices. Mais celle que j’ai le plus appréciée se nomme Bethany, une dame qui parait sans âge, pleine de sagesse et pourtant avec ce grain de malice au fond des yeux et dans le cœur. La relation qui va se nouer entre Cleo et ses « doubles » m’a beaucoup plu, chacune ayant ses difficultés, ses remords et ses secrets. C’est pour moi le point fort de cette lecture.

Une armée à moi seule - Couverture

Lorsqu’elle fit claquer sa portière, Cleo se rendit compte que sa main tremblait. Elle avait beau aimer jouer les grandes gueules, tacler et balancer quelques reparties bien senties, la situation dépassait l’entendement. Elle avait le souffle coupé.

Chapitre 26

De cette rencontre troublante, Cleo va découvrir un univers bien plus vaste qu’elle ne le pensait. Un univers où elle a sa place, elle qui se cherche désespérément. Anthony Combrexelle nous offre alors un monde mystique qui va entrainer le groupe au-delà des frontières. Un périple entre divinités, croyance, trahison et servitude. Et pourtant, c’est là que le bât blesse pour moi, parfois les détails de cette mythologie fictive m’ont perdue. Un peu embrouillée par les vérités de certains et les croyances des autres. Mais la route n’est pas sans embuche pour notre quatuor qui doit se battre contre les forces qui les pourchassent. Et là, l’auteur ne m’a pas semée en chemin. Avec sa plume vive, le voyage ne manque pas d’animations et va permettre à chacune des protagonistes de révéler leurs grandeurs.

Malgré un bémol concernant la mythologie créée pour le roman, j’ai pris plaisir à suivre Cleo, Molly, Bethany et Claudia dans leur grande épopée. De cette histoire, je retiens avant tout une belle communauté de personnages, toutes semblables mais tellement différentes à la fois.

Retrouvez l’auteur sur son blog : Mister Frankenstein.

« Une armée à moi seule » de Anthony Combrexelle. 404 Éditions, 2022.

51 commentaires sur “Une Armée à moi seule. Anthony Combrexelle

    1. Oui c’est un Young Adult du genre fantastique. Il est très sympathique, avec une playlist intégrée pour ceux qui souhaitent lire en musique. J’espère qu’il plaira à ton public alors. 😉 Merci de ta confiance Ge !

Votre commentaire