Quelques petits mots #3

Au fil des pages, certains mots nous touchent et résonnent dans notre cœur ou notre imagination. Comme les pièces d’un puzzle constitué d’encres et de lettres. Voici de nouvelles citations piochées au gré de mes lectures, pour vous faire (re)découvrir quelques titres.

Quelques petits mots

« On ne construit jamais rien sur les cendres du passé. »

Retour à River Falls. Alexis Aubenque

« A quoi songent ceux qui se répandent en lamentations ? Croient-ils réellement que quelqu’un les écoute ? Geindre, c’est comme arroser d’essence un cœur en feu en espérant qu’il s’éteigne. »

Majestic Murder. Armelle Carbonel

« Une pensée baignée de rêve, de compassion et de sourire est une fleur qui pousse dans le champ des possibles. »

PK, Mes derniers mots. Matthieu Biasotto

« On fait comme on peut avec ce que Dieu veut bien nous donner. »

Entre deux mondes. Olivier Norek
Voir mon article

« Une fois que l’on commence à descendre dans les tréfonds de l’âme humaine, dans ce que l’homme a de pire, on s’embourbe et on ne remonte jamais vraiment. »

La forêt des disparus. Olivier Bal
Voir mon article


Vous connaissez ces livres ? Ces citations vous donnent-elles envie de les découvrir ?
Si vous en voulez encore, retrouvez aussi mon précédent article Quelques petits mots #2.

A très vite !

34 commentaires sur “Quelques petits mots #3

      1. Et bien, en fait je n’ai lu que Entre deux-mondes..😅 Mais j’ai lu L’empereur blanc d’ A. Carbonel et Halloween Night d’A.Aubenque… Donc il me reste encore pas mal de titres de ta liste à découvrir, dont Olivier Bal que je ne connais pas du tout!

        1. L’empereur Blanc, j’ai adoré 🖤
          Je me souviens de ta chronique sur Halloween Night, il est encore dans ma liste de souhait. D’ailleurs ce serait la période idéal pour me lancer, merci pour le rappel ! 😉 Retour à River Falls fait partie du série, je l’ai découvert gratuitement à l’achat de ma liseuse. Et malgré qu’il soit d’une série, ça n’a pas entacher ma lecture. Olivier Bal, je te conseille fortement La Forêt des disparus (je n’ai lu que celui-ci), j’ai adoré l’ambiance et je serais curieuse de lire ton retour dessus. 😊

  1. Quelle belle idée d’article ! La citation d’Armelle Carbonel me plais tout comme son exact opposé de Matthieu Biasotto. C’est d’ailleurs cette dernière qui me touche le plus pour son aspect onirique et éminemment positif. Merci Ludivine ! 😊🌞

    1. Je te remercie Frédéric ! Je n’avais même pas fait le rapprochement, mais c’est vrai qu’elles sont à l’opposé l’une de l’autre. Celle de Matthieu Biasotto est très inspirante, ce soupçon d’optimisme est toujours appréciable. D’ailleurs, ce roman-ci malgré une ambiance course poursuite et dystopique, apporte un message positif dans son ensemble, dans le besoin de s’accepter tel qu’on est et de contrôler son destin. Une lecture très sympa. Je te souhaite une belle soirée. 😊

Votre commentaire