Judge, tome 6. Yoshiki Tonogai

Voici venu le dernier épisode, l’ultime numéro du thriller horrifique signé par le mangaka Yoshiki Tonogai, le tome 6 de Judge ! Attention, cet article comporte des détails des tomes précédents, à découvrir ici : tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5.

Judge 6 - Yoshiki Tonogai

Retour sur l’intrigue

Le jeune Hiro se réveille dans un tribunal abandonné. Lui et huit autres personnes se retrouvent pris au piège d’un jeu macabre. Tous sont coupables d’un des sept péchés capitaux : gourmandise, avarice, paresse, orgueil, luxure, envie et colère. Pour s’en sortir, à chaque compte à rebours, ils devront voter. Le participant ayant obtenu le plus de voix sera exécuté. Sous l’œil des caméras.

Tome 6. L’histoire

Alors que Hiro et les autres survivants se croyaient enfin tirés d’affaire, ils découvrent qu’une ultime épreuve les attend. La porte qui s’ouvre devant eux ne mène pas à la sortie, mais à la salle où étaient enfermés leurs proches. Et une mystérieuse voix leur ordonne de s’entretuer jusqu’à qu’ils ne soient plus que quatre !
Poursuivis par le père de Hayato, bien décidé à abattre tous ceux qui se trouvent sur son chemin, Hiro et Hikari se retrouvent en mauvaise posture… Qui sortira vivant de cet enfer ?

Mon avis

Et oui, après cinq tomes à se demander pourquoi Hiro et ses compagnons d’infortune sont enfermés dans cet enfer, la révélation est enfin faite. Dans ce dernier opus, nous découvrons les réponses à toutes ces questions posées au fil du temps. Je ne m’attendais pas à ce dénouement, ce retournement de situation, lorsque j’ai commencé cette série. Je me suis laissée porter par l’histoire et comme je vous le disais dans mon précédent article, méfiez-vous des apparences !

Le sujet des sept péchés capitaux est exploité sur l’ensemble de la série mais j’avoue être un peu moins enthousiaste de ce côté. Je m’attendais à quelque chose de plus prononcé, peut-être comme la présence de mise en scène dans les meurtres. Oui, je sais, ça peut parait sordide évoqué comme ça et j’avoue être fortement influencée par le film dont je vous parle à chaque lecture de Judge : Seven (bande annonce ici). Un superbe film où Brad Pitt et Morgan Freeman retrouvent les victimes dans des morts très imagées en fonction du péché commis. Mais sincèrement, pour en revenir à Judge, malgré ce détail qui m’a manqué ici, la série a été une très bonne découverte.

Source image : Canalbd.net

A chaque manga, les illustrations ont joués leurs rôles à merveilles. Une ambiance oppressante avec l’impression de changer d’angle de vue constamment. Comme si nous étions, nous aussi, les caméras qui espionnent ces pauvres brebis dans leurs enclos, prêtes à se faire dévorer. Les participants sont un peu le stéréotypes des personnages de slashers (le garçon serviable, la bimbo, le macho, le geek, la bonne copine) mais en adepte de ce genre, ça marche très bien avec moi. Chacun d’entre eux a son utilité et aucun ne se ressemble, avec leurs propres attitudes face au danger et à la peur. Les nombreuses découvertes entre chaque vote donnent un rythme à la lecture et entretiennent le mystère sur les raisons de ce jeu macabre. Le lieu choisi, quant à lui, est parfait. Un tribunal à l’abandon, pour un jugement sans morale.

J’avais déjà beaucoup aimé la précédente série « Doubt » de l’auteur, et j’ai apprécié celle-ci tout autant !

Avis aux amateurs de huis clos, de thrillers sombres et violents, de secrets et de manipulations. Cette série pourrait bien vous plaire aussi. Et si vous m’avez suivie jusqu’à ce dernier volume, sachez que le tome 1 de Judge est disponible à lecture en ligne juste ici : Site des éditions Ki-oon. Bonne découverte !

« Judge, T.6 » de Yoshiki Tonogai. Éditions Ki-Oon, 2013.

21 commentaires sur “Judge, tome 6. Yoshiki Tonogai

    1. Avec plaisir Ge ! Je lis très peu de manga également, mais dans le genre thriller/épouvante, il était bien sympathique. 🤭 Il n’y a pas de raison de se sentir bête, le monde du manga a son public, c’est vraiment un univers à part entière je trouve, pas évident de tout connaitre. 😁 Mais tu pourras toujours conseiller celui-ci si un jour on te demande. 😉

    1. Je te comprends, mes dernières lectures de manga avant cette série datait de plus de 10 ans 🤭 et encore, je n’en ai pas lu énormément. Je ne connais pas Coppelion, tu as écrit une chronique dessus ? Si la lecture sur tablette ne te dérange pas, tu peux toujours tenter le premier tome de Judge en version numérique gratuite sur le site de la maison d’édition, ça te donnera une idée si ça te plaît ou non ? 😊 J’ai mis le lien à la fin de mon article si tu veux. ☺️

    1. Coucou Carfax, ca va bien merci, et toi ?
      Mince, c’est dommage. Le premier tome est disponible en numérique gratuitement sur le site des éditions Ki-Oon, mais pour les autres je ne sais pas. Pas grave, il y a plein d’autres titres à découvrir sinon. 😉 Passes un beau dimanche, à bientôt.

    1. Ton commentaire me ravie Audrey, c’est exactement ce que j’ai voulu transmettre avec cette nouvelle présentation ! 😊 Comme quoi, ça peut entraîner du bon quand on magouille avec WordPress, sans ça, je n’aurais jamais touché l’interface du blog 🤭

  1. Le problème quand on a vu Seven est qu’il devient difficile de trouver une œuvre traitant des péchés capitaux avec une telle acuité. À part ce point, tu nous as, tout au long des 6 tomes, donné très envie de découvrir cette histoire sombre où la violence semble prégnante et les apparences trompeuses. Quant au retournement de situation finale, je suis très intriguée et vais donc devoir lire la série !

    1. Oui, Seven est un vrai pilier, une vraie référence en la matière 😁 Merci pour ce beau compliment en tout cas, tu pourrais découvrir la version numérique gratuite sur le site des éditions, ça t’apporterai des points pour ton challenge en équipe 😉 En tout cas, j’espère qu’elle te plaira !

Ecrire un commentaire ?