Changer l’eau des fleurs. Valérie Perrin

En début d’année, on m’a offert un livre assez différent de mes lectures habituelles. C’est avec curiosité que j’ai donc ouvert Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin, l’auteure du roman à succès Les oubliés du dimanche.

L’histoire

Violette Toussaint est garde cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se confier et se réchauffer dans sa loge. Avec la petite équipe de fossoyeurs et le jeune curé, elle forme une famille décalée. Mais quels événements ont mené Violette dans cet univers où le tragique et le cocasse s’entremêlent ?

Mon avis

Avec Changer l’eau des fleurs, j’ai fait la rencontre de Violette Toussaint. Quel patronyme approprié pour une gardienne de cimetière, vous ne trouvez pas ? Un nom qui sonnerait presque comme une évidence, comme une prédiction. Mais Violette n’a pas toujours veillé sur les défunts et leurs survivants. On découvre, à travers les pages, le récit d’une existence. Entrecoupé de plusieurs autres tranches de vie, ceux des visiteurs du cimetière. Un mélange d’émotions contenues, de souvenirs passés, de regrets et de peines non dites, de joie savourées et de liens éternels.

Violette nous dévoile par intermittence sa jeunesse, ses rêves, ses amours, sa vie de femme, de garde barrière, de garde cimetière… Ce personnage m’a fait l’effet d’une femme sans âge, ayant vécu une multitude de vies. Une femme d’une grande discrétion, d’une élégance raffinée, d’un silence distingué et d’une tristesse immesurable. Un évènement tragique a bouleversé sa vie, au milieu de tant d’autres occasions manquées. Mais il y a aussi, les rencontres inespérées, les sourires et les rires partagés. Tout ce qui fait que la vie peut être belle et ensoleillée, même sous la menace d’un ciel gris et d’un orage violent. Les chapitres alternent entre différentes histoires, différentes époques. Pour retracer le parcours de tous ces chemins croisées, tous ces destins entremêlés.

Regardez comme il fait beau aujourd’hui, chaque jour je m’enivre de la beauté du monde. Bien sûr, il y a la mort, le chagrin, le mauvais temps, la Toussaint, mais la vie reprend toujours le dessus. Il y a toujours un matin où la lumière est belle, où l’herbe repousse sur les terres brulées.

Chapitre 66

D’une écriture douce, l’histoire de ce personnage nous entraine vers les affres du souvenir et de l’acceptation. Valérie Perrin, partage ici un roman sur la violence des mots, la violence des gestes, la violence des silences, sur la perte des êtres chers, le sentiment d’abandon. Un roman qu’il faut lire avec du soleil dans le cœur, pour ne pas se sentir plier sous le poids du chagrin. Car oui, le sujet peut paraitre triste, douloureux, mais des pétales de joie sont pourtant bien disséminés au gré des pages. Le rire d’un enfant, le soutien d’un ami, les blagues d’un proche, le regard tendre d’un inconnu, les fleurs du jardin. Et toutes ces petites choses, pourtant indispensables, qui font que Violette se lève chaque matin. Qui font la magie d’une vie.

Un roman inattendu dont j’ai apprécié le voyage, à la saveur tendre et au goût dramatique à la fois.

Vous avez déjà lu cette auteure ?

« Changer l’eau des fleurs » de Valérie Perrin. Le Livre de poche, 2019.

33 commentaires sur “Changer l’eau des fleurs. Valérie Perrin

  1. Super chronique ! J’ai le roman dans ma pal depuis un an maintenant, si ce n’est plus, mais je ne me suis jamais résolue à le sortir. J’ai peur que l’histoire soit triste, angoissante, et que ces émotions négatives prennent le pas sur la lecture. Je ne sais pas comment toi tu as ressenti la chose 🙂 ?

    1. Merci beaucoup Mathilde ! 🙂
      Je t’avoue que j’ai eu une baisse de moral au cours de ma lecture (rien a voir avec le livre), mais du coup, j’ai préféré attendre avant de le continuer, de peur de ne voir que les éléments tristes et passer à côté des moment plein de vie et les sourires qui s’immiscent dans les conversations des personnages. Bien sûr, ce n’est que mon ressenti, mais je pense qu’il vaut mieux avoir le moral au beau fixe pour se lancer Ce livre est tout de même plein d’espoir, d’amour et d’amitié malgré tous les drames, Violette a une belle force. 😊

      1. Avec plaisir ^^
        Ok, je vais donc me garder cette lecture pour cet été, en tout cas à un moment où j’aurai un bon moral (et le temps de lire, surtout !) 🙂 Parce que j’avais justement lu une chronique (je ne me souviens plus sur quel blog…) qui disait au contraire que c’était un livre qui paraissait sombre mais qui au final ne l’était pas du tout, car il fallait être sensible aux petits instants heureux. Enfin bref, je suis contente d’avoir ton retour sur ce livre-là en particulier ^^

        1. Eh bien ça résume très bien mon ressenti pour ce roman, le parcours de Violette n’est pas de tout repos, parfois très triste, mais toutes les tranches de vie et les rencontres faites au fil des pages insufflent beaucoup de bonne humeur, d’amour et d’espoir.
          J’espère qu’il te plaira quand tu le liras et je serais ravie de lire ton avis dessus ! 😊

  2. bonjour, comment vas tu? j’ai entendu parler de ce roman. il m’intrigue mais je ne l’ai pas encore lu. passe un bon lundi et à bientôt!

  3. Ce roman est dans ma PAL audio depuis l’été dernier. J’ai prévu de le sortir ce mois-ci, avec les beaux jours. Je suis attirée par l’histoire, mais j’avoue avoir un peu l’appréhension de trouver des longueurs (d’où le choix de la version audio, qui m’empêche de lire en diagonale😁)

    1. J’espère que tu l’aimeras, ça doit être sympa en audio, avec les intonations, ça donnera une dimension particulière aux souvenirs de Violette. 🙂 Je serais curieuse de lire ton avis dessus ! Pour dire vrai, je redoutais aussi une certaine longueur, ne sachant pas trop ce que l’histoire nous réservait, et finalement chaque chapitre nous entraîne a travers de nombreux souvenirs, ce qui rythme assez bien la lecture je trouve. On passes d’une vie a l’autre, d’une époque à l’autre et ça marche bien. 🙂

  4. C’est agréable d’avoir de jolie surprise comme ça 🙂

    « Les oubliés du dimanche » est dans ma wish list, mais celui-ci pourrait être sympa à lire aussi ! J’aime ce mélange qu’on semble y trouver, entre sujets difficiles et moments de joie pour apaiser le cœur.

    1. Oui, c’est bien de sortir un peu de ses habitudes parfois. 🤭
      Je n’ai jamais lu Les oubliés du Dimanche par contre, c’était une découverte totale de l’auteure. 🙂 J’espère que tu aimeras son écriture douce. Passes une belle soirée Marinette !

  5. Malgré que ce ne soit pas trop mon genre de lecture de prédilection, je dois reconnaître que j’ai quand même envie de le découvrir un jour 🙂

Votre commentaire