Shining. Stephen King

Après ma belle découverte du roman La Ligne Verte l’année dernière, je réitère l’expérience avec Shining, un des romans phares du King. Il n’est jamais trop tard pour découvrir les grands classiques du genre !

L’histoire

Quand on propose à Jack Torrance, ancien professeur et ancien alcoolique, un poste de gardien pour l’hiver à l’hôtel Overlook dans les montagnes du Colorado, il croit tenir là une chance de se racheter aux yeux de sa famille.
Il s’y installe avec Wendy, sa femme, et leur fils Danny, en espérant profiter de cette occasion pour écrire la pièce de théâtre qui le révélera au monde. Mais les démons de l’hôtel trouvent en Jack une proie presque trop facile pour poursuivre leur œuvre de mal, et il faudra le courage et le sixième sens étrange de son fils pour sauver in extremis ce qui pourra l’être.
Car Danny possède ce don de lumière, de même que l’ancien cuisinier de l’hôtel, Dick Hallorann, et la conjugaison des deux fera reculer les forces du mal. Pendant un certain temps…

Mon avis

J’ai découvert le film Shining de Stanley Kubrick, il y a 6 ou 7 ans. Et franchement, sans vouloir froisser qui que ce soit, il ne m’a pas laissée un souvenir extraordinaire. J’avais le sentiment qu’il s’agissait là d’une occasion pour l’acteur Jack Nicholson de faire son grand spectacle. Malheureusement, Danny et son vélo, ainsi que sa mère Wendy, ne m’ont pas particulièrement attendrie non plus… En bref, je me suis ennuyée. Alors, avec un à priori pareil, je n’étais pas pressée de découvrir le roman. Mais j’aime retrouver les écrits de Stephen King, notamment ses anciens livres, donc pourquoi pas ?

Alors que le film nous présente avant tout Jack Torrance, père de famille excentrique et (légèrement) dérangé, dans le roman, on nous présente une famille au grand complet. Une famille avec son lot de calvaires, ses différents, ses combats et ses liens, que l’on découvre au fil des pages. C’est une famille qui se bat pour maintenir un certain équilibre, pour aller de l’avant. Et chacun à son rôle dans cet hôtel étrange. En particulier Danny, le fils.
Si, dans l’adaptation de Kubrick, j’ai trouvé cet enfant très effacé, ici c’est clairement le personnage central du livre. Du haut de ses cinq ans, c’est un petit garçon vif, intelligent et il s’exprime à merveille ! Oubliez le vélo, car chez Stephen King, ce petit bonhomme utilise ses deux jambes pour parcourir l’Overlook de long en large, et ça, sans jamais parler à son petit doigt ! D’ailleurs, si vous souhaitez découvrir les différences roman/film, rendez-vous chez Les Chroniques de Ludiwine, qui propose un article à ce sujet.

« En tendant l’oreille il pouvait saisir les mille bruits à peine perceptibles qui commençaient à emplir l’Overlook, effrayant palais des mystères où toutes les attractions se terminaient par la mort, […]. »

Chapitre 39 – Sur l’escalier

Alors que la famille Torrance vit recluse dans ce grand hôtel luxueux, bloquée par la neige, une ambiance étrange se propage à travers les murs. Il ne s’agit pas seulement d’apparitions (oubliez aussi les jumelles effrayantes). L’hôtel est un personnage à part entière dans cette histoire, une entité propre qui se développe petit à petit. Où le temps n’a pas d’emprise, où la frontière entre le présent et les souvenirs s’amenuise. Alors, est-ce l’hôtel qui les détruits à petits feux, ou est-ce leurs vraies natures qui transparaissent ? Et c’est là toute la magie de ce sombre roman. Qui en plus, nous offre une fin bien différente de sa froide copie cinématographique, et c’est tant mieux.

Malgré mes doutes liés aux souvenirs du film, j’ai aimé cet enfant curieux et courageux, j’ai apprécié la force et la persévérance de Wendy pour sauver sa famille, et j’ai redécouvert Jack, ce père paumé, sous un nouveau jour. En clair, j’ai aimé redécouvrir l’hôtel Overlook !

Vous l’avez lu ? Et le film, vous l’avez vu, qu’en pensez-vous ?

Lu pour le Challenge Lecture d’hiver.
Catégorie : Un roman dans lequel il y a de la neige !

« Shining » de Stephen King. Éditions JC Lattès, 2013.


45 réflexions sur “Shining. Stephen King

    1. C’est vrai qu’il y a deux ou trois scènes assez effrayantes dans leur descriptions pour quelqu’un qui n’est pas habitué à ce genre de lecture. Sinon l’ensemble se construit dans l’atmosphère général du livre, ce qui fonctionne tout autant cela dit. 🤭 Mais c’est vrai que c’est un super roman de l’auteur. Si tu n’as jamais lu King, il a écrit pas mal de receuil, ça peut être une bonne solution pour le découvrir en douceur 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s