Raconte ton livre #4

Bienvenue dans ce nouvel article participatif ! La Saint Valentin est un jour plein d’amour et de passion. Pour ce nouveau Raconte ton livre, venez partager vos duos littéraires, parce que lire se vit aussi à deux…

Raconte ton livre - RDV 21 Pages

Rappel des règles :
Je vous propose un thème, une question.
En commentaire, vous me présentez un livre, son titre et son auteur.
Vous m’expliquez en quelques phrases les raisons de ce choix.

Prochainement, un article fera son apparition où vos commentaires seront mis à l’honneur, pour présenter les livres que vous avez selectionnés !


Thème du jour

Un couple ou duo littéraire (amoureux ou non) que tu affectionnes.

Que ce soit une romance, du fantastique ou même un thriller, tous les couples sont permis ! Amoureux, c’est bien mais les autres duos aux liens forts conviennent aussi. N’oubliez pas de citer le livre (ou la saga) où nous pouvons les retrouver, et nous dire ce que vous aimez tant dans leur relation, pour que l’on puisse nous aussi succomber à leur charme.

Comme toujours, vous pouvez m’indiquer votre blog, Facebook, Instagram ou autre si vous le souhaitez, ils seront cités aussi avec la publication de vos réponses. Cet article est totalement pour vous, à vos claviers !

Mise à jour du 27 Février 2022 : Les commentaires sont désormais fermés.

Découvrez les réponses des amis lecteurs : Vos histoires de livre #4


43 réflexions sur “Raconte ton livre #4

  1. Alors moi plutôt que de te parler d’un duo de fiction, je vais te parler d’un duo d’auteur que j’adore.
    Il s’agit des CAMHUG. ( duo dantesque composé de Jérôme Camut et Nathalie Hug)
    Les CAMHUG un auteur bicéphale donc. Et bien non , c’est bien pire que cela.
    Sur leur site ils nous disent :
    « Ici, nous ne sommes pas 2 mais 3.
    Il y a Jérôme Camut, il y a Nathalie Hug, et il y a l’entité CamHug, nous en un. »

    Et… Tout à commencer un jour de novembre 2004.
    Nathalie « Nous nous sommes rencontrés grâce à « Malhorne » justement. J’ai écrit à Jérôme. Il m’a répondu et nous avons beaucoup échangé puis nous nous sommes rencontrés et mis ensemble le 24/11/2004.
    J’avais un boulot dans le secteur médical. Je voyageais beaucoup et Jérôme m’accompagnait lors de mes tournées, restant dans la voiture pour écrire ses romans. »

    Ensemble ils publient, depuis 2006, des thrillers et des romans d’anticipation, ils construisent une véritable œuvre.

    Alors pas étonnant qu’il aime les histoires chorales.

    « Pour lire du “ Camhug ”, on a besoin de s’immerger totalement dans l’univers et de faire connaissance avec la multitude des personnages qui gravitent autour de l’histoire. Pour nous, le moindre second rôle est travaillé. On raconte sa vie, ses proches, ses désirs, son passé
    J’aime particulièrement les petits personnages. Comprenez bien que même si un chien se glisse dans l’un des chapitres, ce n’est pas par hasard » C’est ce que nous dit Nathalie Hug

    Ils travaillent l’histoire, les personnages, pendant des semaines, des mois, Ils font des recherches, ils peaufinent tout ça, et puis il dresse le plan des premiers chapitres, une vingtaine, une trentaine, ça dépend de l’histoire et de sa complexité. Et puis Jérôme Camut se lance dans la première écriture, puis le texte passe ensuite entre les mains de Nathalie Hug, qui le réécrit, le déstructure pour le reconstruire, et puis le repasse à Jérôme, qui remet le nez dedans, (et ne reconnaît rien la plupart du temps !) et ainsi de suite.

    « Jérôme écrit ensuite une cinquantaine de pages que je complète, que je réécris, nous dit Nathalie.
    « Il est mon grillage, je suis son lierre. Je rajoute parfois un chapitre, assombri quelques scènes et fais parfois mourir l’un des personnages. Cela ne se fait pas sans heurt, mais au final, c’est la bonne idée qui l’emporte »,
    « En réalité, nous travaillons comme un seul auteur » complète Jérôme.

    « On travaille, on retravaille, et on re-retravaille notre manuscrit jusqu’à ce que tout fonctionne. Du moins, de notre point de vue.
    Nous sommes différents dans notre façon d’aborder l’écriture, quand l’un de nous préfère les mises en situations ou travailler le premier jet, l’autre adore réécrire, découper, peaufiner les dialogues et ciseler le rythme. Notre écriture est entremêlée, comme nos vies. »

    Les CAMHUG c’est une belle synergie dont c’est aussi beaucoup de travail et de talent

    Ils ont écrit ensemble, et là il ne faut pas que je dise de bêtises, 14 romans et quelques nouvelles.

    Ce qui me les a fait connaître c’est les deux premiers opus de leur tétralogie les voix de l’ombre

    • Prédation, tome 1 (2006)
    • Stigmate, tome 2 (2007)

    Nathalie « Au départ, Prédation devait être un roman unique. Mais l’histoire a évolué en cours d’écriture, et notamment la fin. Était-il possible d’abandonner nos personnages comme nous les laissons à la fin de ce roman ? Non, d’où la suite en trilogie car il nous est apparu que nous avions trois étapes clés dans la vie de ce thriller, qui finalement représente trois facettes d’un même univers. »

    Puis j’ai lu

    • Les Eveillés (2008)

    Avant de retrouver le tome 3 de ce qui était alors une trilogie
    • Instinct, tome 3 de « Les voix de l’Ombre » (2008)
    On y retrouve Kurtz déjà rencontrer dans les 2 premiers volets et… On ne sort pas indemne d’une rencontre avec Kurtz.
    Tous ceux qui croisent sa route s’en trouvent irrémédiablement transformés et leur vie brisée à jamais. Mais torturer des innocents ne suffit pas à ce génie machiavélique, qui poursuit en réalité un dessein plus ambitieux et beaucoup plus inquiétant.

    Jérôme : Se poser la question : et si j’étais un abominable, et si j’avais cette capacité à ne ressentir aucune empathie (pouvoir ou handicap), et si j’avais l’esprit gorgé d’orgueil et d’envie de réussir, de monter au plus haut en ne m’embarrassant pas des conséquences de mes actes ? Que ferais-je, que deviendrais-je ? Kurtz est né de là.

    Puis ont suivi 2 one shot
    • Trois Fois Plus Loin (2009)
    • Les Yeux d’Harry (2010)

    Et puis
    La trilogie « Les voix de l’Ombre » et devenu une tétralogie. Un quatrième opus qui vient compléter et achevé cette trilogie et la faire passer en tétralogie.

    • Rémanence, tome 4 (2011)

    Ensuite j’ai lu

    • Les Murs de Sang (2011)

    Et enfin nos auteurs nous ont offert une nouvelle trilogie :
    W3:
    • Le Sourire des Pendus, tome 1 (2013)
    • Le Mal par le Mal, tome 2 (2015)
    • Le Calice jusqu’à la Lie, tome 3 (2016)

    Là aussi ils l’ont complété celle-ci avec un court roman nous offrant ainsi un récit très sombre des origines d’Ilya Kalinine, le criminel qui hante la trilogie W3
    Nathalie nous expliquer :
    « Ilya Kalinine », paru au livre de poche, texte inédit, raconte l’histoire d’un homme en colère, d’un enfant devenu un méchant « magnifique », prêt à tout pour combattre le mal par le mal.
    C’est un bon exemple de ce que nous racontions plus haut sur notre façon de travailler les personnages. Dans la série « Les voies de l’ombre », nous avons inventé le personnage de Kurtz, un méchant avec beaucoup d’épaisseur. Le quatrième et dernier volume achevé, il nous fallait en créer un nouveau, différent, très différent de Kurtz. Kalinine est né ainsi. Et comme pour Kurtz, nous voulions tout savoir de lui, alors on s’est raconté sa vie, de sa naissance jusqu’au moment où il apparaît dans le premier volume de W3. Même le méchant de l’histoire doit nous plaire. C’est même en ce qui le concerne que nous devons connaître les ressorts psychologiques le plus en profondeur, comme des psys. Pour les « soigner », on doit les comprendre.

    « ces 200 pages de roman c’est simplement la bible qui nous sert pour définir leur personnage.
    La bible d’Ilya Kalinine est devenue un roman à part entière. C’est important pour nous de donner une vie complète à nos personnages. Ils doivent prendre corps, avoir un passé, un présent mais aussi un futur. C’est comme cela que certains de nos personnages se retrouvent dans certains autres romans. »
    Et Jérôme d’ajouter : « Oui pourquoi créer un nouveau personnage, puisque nous en avons déjà inventé un qui se retrouve au bon moment, au bon endroit »
    « Ainsi Sookie Castel que l’on rencontre dans W3 se retrouve dans à la DJSI, aussi quand dans Et le mal viendra nous avons eu besoin d’un agent de la DGSI, Sookie s’est imposée à nous. »

    Ilya Kalinine

    Et il y a eu le diptyque
    • Islanova (2017)
    • Et le mal viendra (2019)
    Polars résolument écologiques mais pas que…

    Nathalie : « J’ai une grande tendresse pour et le mal viendra. C’est pour moi notre roman le plus abouti »
    Jérôme : Oui un roman écologique. Quelque part il y est question du réchauffement climatique. On ne peut pas dire que l’on n’est pas prévenu, pourtant on continu à scier la branche sur laquelle nous sommes assis »
    Toute la question est : est-il acceptable d’imposer aux peuples quoi que ce soit par la force des armes ?
    À chacun d’y répondre. Mais pour ce qui concerne l’écologie, et plus précisément l’avenir de l’humanité, un jour viendra où il faudra sans doute imposer un cadre, notamment dans nos façons de consommer ici ou ailleurs. Mais ce n’est pas pour demain, pas tant que le modèle de société sera basé sur la liberté de consommer, la liberté de polluer et l’expansion de l’humanité sur les terres jusqu’alors réservées aux espèces sauvages. Nous avons tous une responsabilité devant le naufrage annoncé. Et pourtant, on n’a jamais eu autant de voitures, la concurrence pour des billets d’avion de moins en moins chers n’a jamais été aussi féroce, le tourisme permet à chacun d’aller polluer loin de chez soi, un luxe inouï. Mais les générations à venir auront une bien piètre opinion de nous. Pourquoi croyez-vous que nous avons emprunté à François Villon cette phrase en exergue d’Islanova : « Frères humains, vous qui longtemps après nous vivrez, … »

    ET depuis je suis orpheline des CAMHUG, Nathalie et Jérôme me manque même si j’ai pu lire leur superbe nouvelle fantastique dans le recueil écouter le noir dirigé par Yvan Fauth
    Heureusement dans quelques jours arrive leur nouveau roman ! J’ai trop Hâte ! Mon précieux !!!

    • Nos âmes au diable (2022)

    Je n’en sais pas grand-chose, sauf ce que m’en a dit une de mes flingueuses qui a eu la chance de le lire en avant-première. Moi je l’ai commandé pour mon anniversaire, voilà !

    Vous l’aurez compris…
    Les CAHMUG c’est à coup sûr des histoire inoubliables, des personnages hors normes. C’est une écriture d’une puissance évocatrice dingue, un scénario ciselé à la perfection

    N’attendez pas d’eux qu’ils écrivent chaque fois la même chose, non bien au contraire, ils aiment vous surprendre, vous étonner, vous divertir c’est sûr mais surtout aussi vous questionner sur le monde qui vous entoure.

    Moi qui les connais une peu, je dis souvent que les Camhug c’est deux cerveaux mais une seule âme.

    Et merci Nathalie et Jérôme pour tout cela !

    1. Quelle passion ! On ressent vraiment à quel point ces auteurs te plaisent Ge ! Au vu de cette belle description, ils sont intriguants. Quel travail ça doit être d’écrire à deux. Et quelle suprise pour l’un de découvrir ce que l’autre fait de ses personnages aussi. 😁 Je ne connaissais pas, merci pour cette découverte 😊 Et merci d’avoir partagé ça avec nous, tu me donnes matière à faire avec ce beau commentaire ! 😉 J’espère que leur prochain roman saura te ravir, et qu’il fera un beau cadeau d’anniversaire ☺🎉 Encore merci Ge pour ta participation, et cette belle déclaration à ce duo d’auteur. 😀

    1. Oh chouette ! Les commentaires sont ouverts jusqu’à dimanche matin si tu veux me donner ta réponse. 😊 Je serais bien curieuse de découvrir le duo (et le livre qui va avec) de notre porte flingue ! 😋

  2. Je suis extrêmement fan du duo Charlie et Nick que j’ai découvert assez récemment dans le roman graphique Hearstopper de Alice Oseman ! Leur histoire d’amour est touchante, sensible et pleine de bons sentiments. Ils s’aident à surmonter toutes les épreuves, que cela soit au sujet du coming out d’un des deux, de la santé mentale de l’autre… Ce couple reste une pépite pour moi car il n’est ni dévalorisant pour l’un ni pour l’autre ! Toujours dans la bienveillance et dans l’acceptation, c’est tout simplement une histoire d’amour qui nous fait chaud au cœur et nous redonnes confiance en la vie ! Eliseuse, du blog les mots sans papier❤

    (bine sur, il y a tant d’autres duos qui me sont chers, comme Keefe Sencen/Sophie Foster dans Gardiens des cités perdues, Eleanor and park dans le livre du même titre de Rainbow Rowell…)

    1. Merci Eliseuse pour ta première participation, ça me fait très plaisir ! ☺️
      Heartstopper a beaucoup de succès sur les réseaux sociaux il me semble, et d’après la belle et touchante histoire que tu nous décrit, je comprend pourquoi ! Merci beaucoup pour ce joli partage ☺️ (Et pour les autres idées également 😉) Belle soirée, a bientôt.

Les commentaires sont fermés.