Sale temps pour les grenouilles. Isabelle Bourdial

En Octobre dernier, Ge du Collectif Polar organisait un concours pour son 4 000ème article, rien que ça. J’ai été sélectionnée, avec trois autres gagnantes, pour recevoir de chouettes livres, dédicacés qui plus est. Youpi ! Voici donc le premier cadeau : Sale temps pour les grenouilles, Attention, burn-out ! de Isabelle Bourdial.

L’histoire

Je m’appelle Hadrien Lapousterle et je travaille aux éditions Galvani. De l’avis général, je suis un type posé et pacifique.
Pourtant, il n’a fallu que quatre mois pour faire de moi un tueur.
Ma cible, c’est mon chef, Grégoire Delahousse. Il vient d’être nommé à la tête du pôle Arts et Savoirs. Un harceleur, un costkiller…
Cerise sur le gâteau, c’est le parfait sosie du Dr. House, et il est aussi toxique pour son entourage que son modèle cathodique. Au bout de quelques mois, le service entier est en burn out. Pas le choix ! Je dois me débarrasser de ce boss machiavélique. Souhaitez-lui bonne chance…

Mon avis

Isabelle Bourdial nous offre ici un roman noir teinté d’humour. Pourtant le sujet ne prête pas à rire à première vue. Le harcèlement au travail, c’est on ne peut plus sérieux. Mais l’auteure parvient à créer une ambiance drôle et intimiste en faisant de son personnage central, le narrateur de l’histoire. Hadrien (avec un H s’il vous plait, ça colle au personnage) travaille dans une maison d’édition. Son métier lui plait, l’équipe est soudée, tout roule. Ca, c’était avant. Avant Mr Delahousse. Un supérieur hiérarchique qui semble prendre malin plaisir à se jouer de ses subordonnés.

Hadrien nous explique les changements qui s’opèrent dans son service et qui, à petit feu, font monter la tension, au risque de créer l’ébullition. L’équipe se délit, les services bouillonnent et Hadrien ne sait que faire pour inverser la mauvaise tendance. Qu’à cela ne tienne, il se servira du projet que lui a confié Grégoire Delahousse pour mieux l’atteindre ! Car Hadrien qui aime l’Histoire, celle avec un grand H (tiens, comme son prénom), s’est vu remettre la création d’un ouvrage sur les séries télévisées. Lui qui ne possède même pas de télévision, se lance l’âme en peine dans cette découverte… C’est là que la magie (ou le pouvoir destructeur) opère !

Si vous aimez les séries télévisées, ce livre devrait vous plaire. Des références, il y en a ! Des clins d’oeils aussi. Hadrien se perd en conjoncture dans son nouveau hobby (mais c’est à titre professionnel, bien-sûr). Finalement, la télévision, ça peut nous apprendre plein de choses. La défaite de Rome, les braquages à l’espagnole, comment tuer son boss…

Prologue. Demain je tue le Dr House

Une fois encore Gregory House a vaincu la mort. Il vient de sauver une patiente à l’agonie après lui avoir diagnostiqué une scrofule des amygdales. Les joues piquées de barbe, le regard myope flottant entre deux eaux, il ferait presque pitié. Mais pour ses assistants, le docteur House est un dieu vivant. Privés de sommeil depuis trente-six heures, ils n’en sont pas moins heureux de travailler pour celui qui les méprise et prend plaisir à les manipuler.

J’ai aimé suivre la transformation de Hadrien tout au long de son parcours du combattant. Et j’ai encore plus apprécié le voir mettre son plan à exécution, ou presque. Car Mr Delahousse n’est pas un enfant de coeur, il est orgueilleux, vaniteux, menteur, grossier et surtout, il se fout des hommes et des femmes qui travaillent pour lui. Diviser pour mieux régner pourrait être sa devise…

Alors oui, il s’agit ici d’une fiction, mais les faits de harcelèment sont réalistes. Ce roman drôlement noir nous rappelle que ces actes sont concrets et dissimilés de manière insidieuse sous un masque de bonne conduite, sous un objectif de rendement. Les victimes ont malheureusement du mal à admettre que la pression qu’elles subissent ne leurs sont pas imputables. Et souvent, ces personnes n’osent pas en parler, ne savent pas non plus vers qui se tourner et surtout comment le démontrer.
C’est donc avec une jubilation libératrice que j’ai suivi le projet de notre protagoniste, prêt à remettre dans le droit chemin un crapaud des plus vilains.

Merci Ge de m’avoir offert ce livre !
Découvrez aussi sa chronique sur son blog Collectif Polar, Chronique de nuit.

Mise à jour du 26 Février 2022 : Découvrez ma lecture du second tome Le Raptor contre-attaque.

« Sale temps pour les grenouilles. Attention, burn-out ! »
de Isabelle Bourdial. Les Éditions du Loir, 2019.


21 réflexions sur “Sale temps pour les grenouilles. Isabelle Bourdial

  1. Coucou Ludivine, le sujet du harcèlement est important et il faut en parler. Avec cela ce côté léger, humoristique, permet de passer un bon moment et c’est typiquement le genre de livre dont on a besoin en ce moment. Je le note. Beaucoup l’ont aimés et tu confirmes les bonnes ondes autour de ce livre. Merci Ludivine, je te souhaite de très belles fêtes ! 😊🎄🎅✨

    1. Coucou Frédéric ! 🙂
      Oui c’est un sujet important d’autant plus que les victimes n’en n’ont pas toujours conscience ou alors tardivement, et j’espère que ce genre de lecture peut les aider dans leurs combats. D’autant plus que le côté humoristique, comme tu le soulignes, rend la lecture vraiment appréciable. 😊 J’espère que tu auras l’occasion de le découvrir, rien que pour le plaisir. 😉
      Merci Frédéric, je te souhaite de belles fêtes également ! 🎄✨🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s