Sorcière. Alix Paré

Vous connaissez Les Éditions du Chêne ? Personnellement, quand je vagabonde sur leur site j’ai une envie folle de tout acheter, ou presque, rien que pour flirter avec leurs illustrations. Mais bon, il faut faire des choix. Et j’ai choisi, pour cette première rencontre, le sublime « Sorcière, De Circé aux sorcières de Salem » signé Alix Paré.

4ème de couverture

Magicienne volant sur un balai ? Hérétique condamnée au bûcher ? Femme fatale détournant les hommes du droit chemin ? Empoisonneuse maîtrisant l’art des poisons ? Oui mais pas que… La sorcière, honnie au Moyen Âge, est devenue une icône féministe incarnant pouvoir et indépendance. Elle peuple les œuvres d’art et les cultures populaires du monde entier depuis des millénaires.

Au fil des pages, parcourez les œuvres de Jérôme Bosch, Albrecht Dürer, Francisco de Goya ou René Magritte. Découvrez des représentations des sorcières de Salem, héroïnes de Shakespeare, ou de Circé, enchanteresse qui transforme les compagnons d’Ulysse en cochons.

Mon avis

Qu’elle soit vilaine comme la sorcière de Blanche-Neige, élève modèle et courageuse comme Hermione, ou rebelle à l’esprit rock comme Gretchen de Zombillénium, la sorcière fait partie intégrante de notre culture populaire. Avec sa collection « Ça, c’est de l’art » les Éditions du Chêne reviennent sur les origines de ce mythe qui effraie et fascine petits et grands, depuis des millénaires.

La sorcière est présente dans notre environnement depuis l’antiquité. Mais d’une époque à l’autre, d’un continent à l’autre, son interprétation et son histoire changent. Elle est passée de créature adoratrice du diable au symbole féministe d’occident. Avec cet ouvrage, on découvre pourquoi ces femmes sont accompagnées de chat noir, quelle signification peut bien avoir « abracadabra » et autant de détails pourtant indissociables de l’image de la sorcière.

Surtout, on découvre ici plusieurs œuvres telles que peintures, lithographies, ou encore sculptures. Toutes représentent des ensorceleuses, à des époques différentes et du monde entier. Chaque culture à sa propre vision de la méchante sorcière. Alix Paré nous livre les secrets de ces représentations, le contexte, qu’il soit historique, religieux ou culturel, dans lequel elles ont été créées et parfois même le parallèle fait à la condition féminine. Les illustrations sont superbes, la qualité est au rendez-vous, et rassurez vous les explications sont claires, simples, accessibles pour tout amateur qui s’aventurait entre ces pages.

Vus dans ce livre

« Le Sabbat des Sorcières » par Goya.
Source Image : Wikipédia
« Le Martyr de Salem » par Thomas Satterwhite Noble.
Source Image : Wikipédia
Source Extrait : EditionsduChêne.fr

Que vous soyez juste curieux ou bien intrigué par ce thème fascinant, n’hésitez pas ! Les Éditions du Chêne nous offrent ici un très beau livre et les œuvres présentées sont variées et surprenantes à la fois. En bref, cet ouvrage est un plaisir à dévorer des yeux !

Une belle rétrospective pour partir à la rencontre de ces femmes pas tout à fait comme les autres.

Dites-moi, quelle sorcière de notre culture populaire vous a vraiment marqués ?

« Sorcière, De Circé aux sorcières de Salem » de Alix Paré.
Éditions du Chêne, 2020.

22 commentaires sur “Sorcière. Alix Paré

    1. Il est vraiment chouette, si tu as l’occasion n’hésite pas 🙂
      Oui, Hermione aura marqué tout une génération c’est sur ! Je pense que l’interprétation d’Emma Watson y est pour beaucoup aussi. 🙂
      Merci pour ton commentaire Marinette, beau week end !

Votre commentaire