La trilogie « Victor Coste ». Olivier Norek

Il faut absolument que je te présente Olivier Norek ! Enfin pas lui, ses livres. Et dans cet article, je te présente ses trois premiers romans, la trilogie du Capitaine Coste, avec Code 93, Territoires et Surtensions.

Code 93, Territoires, Surtensions, de Olivier Norek

Avant d’en venir aux livres, il faut quand même préciser une petite chose. Olivier Norek était capitaine de police en Seine-Saint-Denis avant d’être un auteur de polar. Son sujet du coup, il le connait bien. Prêt ? C’est parti !

Code 93

Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d’autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d’un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire.
Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d’un mystérieux dossier, le « Code 93 » ? Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison…

Mon avis

Bienvenue dans l’équipe du Capitaine Coste ! Une équipe qui ne manque pas de piquant. Tous un peu pince-sans-rire, francs avec un zeste d’humour noir, ils ont chacun leurs places dans cette histoire. Et l’enquête qu’ils vont menée n’est pas de tout repos. Elle va les transporter plus loin qu’ils ne pouvaient l’imaginer. Du repaire de toxicos aux maisons bourgeoises, l’intrigue est bien ficelé et sans répits.

Une très bonne plume !

Territoires

Depuis la dernière enquête du capitaine Victor Coste, le calme semble être revenu au SDPJ 93. Son équipe, de plus en plus soudée, n’aura cependant pas le temps d’en profiter. L’exécution sommaire, en une semaine, des trois jeunes caïds locaux de la drogue va tous les entraîner dans une guerre aussi violente qu’incompréhensible. Des pains de cocaïne planqués chez des retraités, un ado de 13 ans chef de bande psychopathe, des milices occultes recrutées dans des clubs de boxe financés par la municipalité, un adjoint au maire torturé, retrouvé mort dans son appartement, la fille d’un élu qui se fait tirer dessus à la sortie de l’école… Coste va avoir affaire à une armée de voyous sans pitié : tous hors la loi, tous coupables, sans doute, de fomenter une véritable révolution. Mais qui sont les responsables de ce carnage qui, bientôt, mettra la ville à feu et à sang ?

Mon avis

Quel plaisir de retrouver le capitaine Coste et son équipe. Cette fois l’enquête nous entraîne dans les trafics des quartiers dits « défavorisés ». Des tours aux villas des politiciens, il n’y a qu’une mince frontière pourtant. Et l’enjeu est bien plus important qu’on ne pourrait le croire. Victor Coste et son équipe prennent un malin plaisir à sortir des sentiers battus, quitte à emmerder les collègues et on ne s’ennuie pas ! Et toujours ce soupçon d’humour cinglant pour nous mettre en appétit !

Vite, la suite !

Trilogie Victor Coste de Oliver Norek

Surtensions

Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et qui comptent y rester ? Comment cinq criminels – un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur – se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ? Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance…
Pour cette nouvelle enquête du capitaine Coste, Olivier Norek pousse ses personnages jusqu’à leur point de rupture. Et lorsqu’on menace un membre de son équipe, Coste embrasse ses démons.

Mon avis

Ce titre résume à lui seul ce qui nous attend. Plus de 450 pages d’adrénaline, de doutes et d’exaltations dans l’univers d’un flic désabusé. Quel pied ! L’enquête est beaucoup plus vaste que les précédentes et on découvre un milieu alors jamais visité dans les précédentes lectures : le milieu carcéral. Moche. Destructeur. Ignoble.
Dès le prologue c’est la claque, et l’histoire s’enchaine à grande vitesse et s’achève sur une fin grandiose, terrible. Magistrale. C’est le cœur serré que j’ai tourné la dernière page de ce polar. Toute retournée et envahie d’émotions.

Bien joué Olivier Norek !

Pour conclure

Avec cette trilogie, Olivier Norek nous partage un peu de son monde. Des enquêtes de voisinages au bureau du supérieur, en passant par la morgue. Il le fait, sans pour autant nous noyer de détails superflus. Sans perte de temps, ni dialogues interminables. Avec force et détermination. Il connaît son sujet et sait nous en parler, c’est son domaine. Si tu aimes les thrillers/policiers, ces trois-là devraient probablement te plaire !

🖤 Une série coup de coeur.
Si tu en veux plus, rejoins l’auteur sur Facebook.

Connaissez-vous ces livres ? Qu’en avez-vous pensé ?

« Code 93 » de Olivier Norek. Editions Pocket, 2014.
« Territoires » de Olivier Norek. Éditions Pocket, 2015.
« Surtensions » de Olivier Norek. Éditions Pocket, 2016.

32 commentaires sur “La trilogie « Victor Coste ». Olivier Norek

    1. Merci pour ce beau compliment !
      Depuis, Olivier Norek à même sorti un quatrième tome « Dans les brumes de Capelans » en début d’année. Je ne l’ai pas encore lu mais il y a de très bonnes chroniques à son sujet. 🙂 Il a également écrit « Entre deux mondes » et « Surface » qui sont tout aussi bons. J’espère que la découverte te plaira.🙂

  1. Norek a repris le personnage de Coste dans son dernier livre « Dans les brumes de Capelans » mais j’ignore si cet ouvrage (moins bon que les autres à mon sens) s’inclut ou non dans la trilogie ?
    Merci pour ton excellent article 🙂

    1. Je n’ai pas encore découvert « Dans les brumes de Capelans » mais j’y compte bien. 😉 Bonne question, il reprend effectivement son personnage mais je doute qu’il s’inscrit dans la même ligne directive que les trois précédents. Je ne sais pas si l’équipe de Coste est réunie, mais il ne me semble pas avoir lu sur les blogs quelque chose allant dans ce sens. 🤔 Donc oui, ça doit être sympa de retrouver ce personnage, mais l’ambiance est certainement différente, le décor ayant bien changé. Dommage que tu l’es trouvé moins bon, mais c’est toujours un risque de retrouver un personnage après plusieurs années.
      Avec plaisir, et merci pour le compliment. 😊

Votre commentaire