Florida. Jean Dytar

Quand l’Histoire se mêle à l’illustration, quand le Neuvième art s’empare du passé, ça donne de belle pépite. Et Florida, réalisé par Jean Dytar, n’est pas en reste. Un voyage dans le temps, tout en délicatesse.

L’histoire

Florida… Un nom sur une carte, un détail du monde, une promesse…
Elle aura tenté de prendre part au rêve. Il aura tenté d’échapper au cauchemar.

C’est l’histoire d’un couple, nourri et ballotté par une aventure hors du commun en Amérique, au temps des guerres de Religion. Mais c’est aussi l’histoire du souvenir de cette aventure, des images qu’elle éveille, des convoitises qu’elle suscite, des publications qu’elle engendre…

Comment le réel façonne-t-il les imaginaires ? Comment les imaginaires façonnent-ils le réel ?

Mon avis

Cette bande-dessinée retrace une partie de notre Histoire, la bataille pour de nouvelles terres. Elle nous dévoile le parcours de Jacques Le Moyne de Morgues, illustrateur, qui a participé à l’expédition française vers le Nouveau monde en 1562.

En démarrant cette histoire, je me suis vite attachée à Eléonore, mariée à Jacques, et sa condition de femme. Ses rêves sont bâillonnés, sa vie pourtant paisible et confortable ne lui convient pas tout à fait. Pourtant que peut esperer de plus que du confort une femme en cette époque ? Son mari, Jacques, semble tellement distant depuis son retour de Floride, il y a plusieurs années. Cette expédition qui aurait dû changer l’avenir du pays. Qu’a-t-il vu, qu’a-t-il vécu sur ces terres inconnues pour être à ce point renfermé et refusé ne ce serait que d’entendre le nom de cette contrée lointaine? Beaucoup se pose la question, notamment dans la haute société où l’on voudrait connaître la vérité pour mieux préparer les prochaines conquêtes.

Jacques, alors ancien cartographe, se contente désormais de peindre des fleurs, des fruits, des insectes. Mais rien ne le sort de son mutisme. Poussée par la curiosité et voulant aider son mari, Eléonore va le convaincre de se livrer. Mais son histoire est loin d’être une belle aventure épique pleine de découvertes renversantes, comme elle l’aurait tant souhaitée, bien au contraire. On y découvre la peur, la cruauté, la famine et le désarroi des hommes. Toutes ces vies gâchées pour permettre au pays de gagner un peu de pouvoir et de richesse.

Source Image: jeandytar.com
Source Image: Bedetheque.com

Les illustrations sont superbes, délicates et douces, malgré ce sujet empli de violence. Elles nous montrent avec finesse la dureté de ces expéditions, les conséquences sur ces hommes qui ne savaient pas vraiment à quoi s’attendre. Qui pensaient que le vrai danger venait des « sauvages ». Cette lecture questionne sur la légitimité d’une telle aventure, les risques encourus. Le résultat valait-il tant de sacrifices, de douleurs, et de pertes ?

Si vous avez envie de découvrir un peu d’Histoire, de voyager dans le temps, cette BD saura surement vous satisfaire par ces planches somptueuses.

Une belle lecture !

« Florida » de Jean Dytar. Delcourt, 2018.

16 commentaires sur “Florida. Jean Dytar

    1. Merci beaucoup ! La chronique de Frédéric est vraiment très complète, et rend bien justice à cette sublime BD ! 🙂 J’espère qu’elle te plaira si tu te laisses tenter. Bon week end !

  1. Je voulais te dire que je vais l’acheter car en plus de ta très belle critique je suis allez sur Babelio voir les autres avis de la presse notamment. C’est dithyrambique. Nous en reparlerons ensemble quand je l’aurais lu. Merci de me l’avoir fait découvrir 🙂

    1. Oh merci Frédéric, tu n’imagines pas comme ton commentaire me touche ! 😊 Je suis ravie que mon article est déclenché l’envie de se procurer cette belle bande dessinée. Et j’ai hâte de voir ton avis ! Merci beaucoup encore 😃

  2. Oh oui grosse envie d’histoire surtout sur une période que je connais mal et avec d’aussi beaux dessins. J’adore la planche toute en nuances de vert 😍

  3. Merci pour la découverte ! J’ai eu l’occasion de découvrir Jacques Le Moyne de Morgues dans un roman américain mêlant Histoire et fiction, alors ça m’intéresse de voir l’après.

  4. Une BD historique, cool ! de belles illustrations en plus👍. Jacques Le Moyne de Morgues est l’un des personnages marquant du livre « Le fleuve des rois » de Taylor Brown. Un livre que j’ai beaucoup aimé. Merci pour ce beau partage Ludivine 🙂🌞

    1. Oui, les illustrations sont superbes vraiment !
      Light and Smell m’a également parlé du livre « Le fleuve des rois », vous avez attisé ma curiosité tous les deux 🤭 Contente que cet article t’ai plu, j’espère que la BD te plaira si tu la découvres aussi 🙂 Belle soirée Frédéric !

Votre commentaire