Le Bruit du rêve contre la vitre. Axel Sénéquier

Si on parlait Covid-19 ? Ses confinements, ses masques, ses angoisses, et son lot d’emmerdes et de douleurs? Eh bien, si vous en voulez encore, je vous propose une petite lecture parfaite pour cette occasion.

L’histoire

« Sandra doit arriver d’une minute à l’autre. Il faut qu’elle se dépêche car derrière la vitre, il y a le soleil bleu, la mer jaune et les étoiles violettes qui s’impatientent, il y a cette vie bourdonnante qui attend qu’on la libère, il y a ces rêves qui frappent au carreau et craignent de mourir emprisonnés. Alors épuisé mais heureux, je désigne la fenêtre. L’infirmière comprend et me sourit. Lorsqu’elle tourne la poignée, le vent impatient s’engouffre dans cette chambre close et renverse les fleurs. Le vase explose sur le sol. Et dans les morceaux épars répandus aux quatre coins de la chambre, la lumière du soir se réfléchit et nous fait plisser les yeux. »

Douze nouvelles sur le confinement, la Covid-19 et cette époque trop sûre d’elle-même qu’un virus a balayée.

Mon avis

Il y a quelques temps, Frédéric du blog « La Culture dans tous ses états » a publié une chronique sur le dernier recueil de Axel Sénéquier, Le bruit du rêve contre la vitre. Une très bonne chronique, qui donne envie ! Alors quand l’auteur m’a contactée pour me proposer son ouvrage, j’ai accepté sans problème. Pourtant le thème aurait de quoi refroidir mes ardeurs. Le confinement, la pandémie,… Ce n’est pas comme si le sujet était clos, ces mots résonnent infiniment depuis fin 2019.

Et pourtant, l’auteur nous offre ici douze nouvelles sur le confinement du printemps 2020, qui se lisent très facilement. Chaque histoire arbore un thème précis lié à cette situation particulière que traverse le monde. Télétravail, école à la maison, violence domestique, solitude, visio, précarité, … Forcément, avec un sujet pareil, on peut s’attendre à traverser des émotions encore vives. La réalité de la situation éveille le coeur et j’ai été touchée en particulier par la deuxième nouvelle « Les somnambules », qui nous présente Mathieu. Un intermittent du spectacle qui souhaite se rendre utile pendant cette période de crise. Et Mathieu va faire preuve de courage et de bonté en devenant bénévole. Un bénévole propulsé dans un Ehpad où le virus fait rage.

Si certains textes sont forts en émotions par leur côté réaliste, je me suis surprise à sourire devant certaines de ces nouvelles. Comme « Fashion faux-pas » où Cécilia, qui ne jure que par sa carrière et son image, va apprendre à ses dépends que les visio-conférences à domicile cachent bien des risques. Pour finir en douceur, mon petit coeur de guimauve s’est attendri face à Oriane de « Verre solitaire » qui se sent complètement dépassée et envahie par tout ce changement inattendu. Pour elle, même un apéro en visio avec des amis devient une terrible épreuve à traverser.

Source Image : Babelio

En résumé, malgré la triste et dure réalité du sujet, ce recueil offre un bon moment de lecture sans pour autant en faire quelque chose de trop dramatique, ou trop surjoué. Et comme deux avis valent mieux qu’un, je vous laisse découvrir la chronique de Frédéric sur son blog: La Culture dans tous ses états.

Un grand merci à l’auteur (son site) de m’avoir offert cette lecture. Et surtout, prenez soin de vous (encore).

Vous connaissez ce recueil ? Il vous fait envie ?

« Le bruit du rêve contre la vitre » de Axel Sénéquier. Quadrature, 2021.


14 réflexions sur “Le Bruit du rêve contre la vitre. Axel Sénéquier

    1. Oui, ce titre résonne comme un semblant de liberté et de magie, c’est beau. 🙂
      Les histoires sont parfois drôle, parfois touchantes, souvent même et ça fait du bien. Surtout quand ça traite d’un sujet aussi actuel que la crise sanitaire. J’espère qu’il te plaira. 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s