Quand la nuit devient jour. Sophie Jomain

Hey, comment ca va ? Dans un précédent article je vous présentais un auteur français que j’apprécie beaucoup, à découvrir ici : Yell. Mattieu Biasotto. Dans l’article d’aujourd’hui, je vais vous parler d’une auteure française que j’apprécie tout autant, l’excellente Sophie Jomain.

L’histoire

« On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.

La dépression. Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début.

J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016. Par euthanasie volontaire assistée. »

Mon avis

J’ai découvert Sophie Jomain par hasard, il y a quelques années, avec « Les Anges mordent aussi », le premier tome de sa série « Felicity Atcock ». Une série fantastique de sept tomes, pleine d’humour, d’anges, d’entre-deux et créatures en tout genre. J’avais tout de suite accroché à l’écriture de l’auteure ! Depuis, je n’hésite jamais à acheter ses romans et ça m’arrive de relire les aventures de Felicity à l’occasion. D’ailleurs le spin off avec Maxime Gillio est poilant! Mais le talent de Sophie ne s’arrête pas aux bêtes à plumes et monstres à cornes. Avec son roman Quand la nuit devient jour, c’est un tout autre monde littéraire que nous offre l’auteure.

Rien que le fait de relire le résumé, j’en ai des frissons. Malgré des sujets aussi difficiles que la dépression et l’euthanasie assistée, la plume de Sophie Jomain reste fluide et empreinte d’une belle sensibilité. Elle nous entraine et nous emmène avec douceur et émotions là où elle le souhaite, et c’est réussi.

Je me suis laissée embarquer, portée par Camille et sa souffrance. Elle nous livre son envie de connaitre la vraie libération et enfin arrêter cette vie de mal-être. C’est difficile de ne pas succomber à la douleur, tellement c’est criant de sincérité, sans jamais tomber dans l’excès. Difficile de l’accompagner dans cette quête, cette attente de la Fin. Car c’est aussi de ça qu’il s’agit, de l’accompagner dans ce processus pour le droit à l’euthanasie.

Au fil des pages, on découvre la complexité de cette maladie et j’aurais aimé aider Camille. Lui dire qu’elle n’est pas seule. Et pourtant on le sait, qu’elle n’est pas seule. Mais j’aurais voulu être cette personne qui ferait la différence, si seulement c’était possible. J’aurais tant aimé l’accompagner. L’accompagner vers son choix et sa décision. J’ai lu ce roman la boule au ventre et j’ai quitté Camille la gorge nouée. Une lecture éprouvante, bouleversante, mais tellement belle à la fois.

🖤 Ce livre est une perle et mérite d’être lu, merci Sophie Jomain pour ce torrent d’émotions.

Retrouvez-la aussi sur Facebook.

Vous connaissez ce livre et son auteure ?

« Quand la nuit devient jour » de Sophie Jomain. Editions Pygmalion, 2016.

23 commentaires sur “Quand la nuit devient jour. Sophie Jomain

  1. J’ai déjà eu l’occasion de lire l’autrice, mais avec des récits plus légers. Celui-ci est dans ma wish list depuis des années, il a l’air très touchant vu les sujets abordés. Contente que tu aies autant aimé !

    1. Bonjour Marinette !
      Oui, celui ci est vraiment touchant, ça sort de ses habitudes, mais elle s’en sort très bien. Hâte de voir ton retour quand tu le liras ! Lesquels avais-tu lu de Sophie Jomain ? 🙂 Passes une belle soirée.

  2. bonjour, comment vas tu? j’ai lu deux romans de cette auteure et j’ai beaucoup aimé sa plume et ses histoires. je note celui ci mais pour un peu plus tard. car pas sure d’etre émotionnellement prete. passe un bon mercredi et à bientôt!

    1. Bonjour, ça va merci et toi ? 🙂 oui, Sophie Jomain a écrit de beaux titres. C’est sur que pour celui-ci il ne faut pas avoir peur des émotions fortes, il est vraiment touchant. Merci, passes une belle soirée ! 😊

  3. J’ai découvert Sophie Jomain avec Felicity Atcock, comme toi ^^ Et j’avais également adoré (je crois qu’il me reste un hors-série à lire, d’ailleurs) ! J’aimerais la découvrir dans un autre genre littéraire, et j’ai d’ailleurs un tome de la saga Cherche jeune femme avisée dans ma pal.
    Le livre dont tu parles dans ton article m’a l’air assez poignant, mais j’avoue que l’histoire me fait aussi un peu peur, car ce sont des sujets délicats à traiter, et que je n’ai pas l’habitude de lire des romans avec des thématiques semblables 🙂

    1. Le hors série écrit avec Maxime Gilio ? Je l’ai trouvé super ! Le personnage d’Orcus ne fait pas dans la dentelle et Felicity lui en fait voir de toutes les couleurs 🤭 Cette série est vraiment chouette !
      J’avais bien apprécié Cherche jeune femme avisée et son deuxième tome D’un commun accord, j’espère qu’ils te plairont ! Lequel as-tu dans ta pile à lire ? 😊
      Je comprends ton ressenti, ce sujet est difficile à appréhender. D’autant qu’on suit vraiment Camille dans son parcours et ses sentiments. Mais Sophie Jomain a su apporter de la douceur, ce qui en fait une belle lecture. Belle soirée ! 🙂

      1. Oui c’est ce hors-série là ! J’ai peur d’avoir du mal à rentrer dans l’histoire car je ne me souviens plus beaucoup de l’histoire, et Orcus ne m’évoque que vaguement quelque chose… Par contre Felicity est un de mes personnages bit-lit préférés 😉 Elle est différente de l’héroïne badass (elle n’a pas de super pouvoirs, tombe enceinte par exemple) et c’est ça qui me plait.
        J’ai le tome D’un commun accord ! Mais vu que c’est le tome 2 je préfère attendre de pouvoir me procurer le 1 pour lire la saga dans l’ordre (même si d’après ce que j’ai compris les tomes racontent chacun des histoires différentes ?) J’espère en tout cas que ça me plaira autant qu’à toi.
        Bonne fin d’après-midi !

        1. Je suis tout à fait d’accord avec toi concernant Felicity 🙂 pour le hors série, on a le droit à un petit rappel au début pour situer l’histoire si ça peut te rassurer au cas où.
          Pour D’un commun accord, oui chaque tome raconte une histoire différente mais ils reprennent aussi les personnages du tome précédent. Tout dépend si tu souhaites lire le premier ou non, mais c’est peut être plus sûr 🤭
          Merci !

          1. Ca me rassure du coup ^^ Comme ça la lecture sera moins gâchée s’il y a une contextualisation.
            Je vais déjà lire le tome 1, comme ça j’évite quand même de potentiels spoilers (on ne sait jamais 😉 )

  4. Autant j’adore l’auteure pour sa saga Les Etoiles de Noss Head, autant je n’ai pas envie de la retrouver dans un style pareil. En réalité, ce n’est pas le genre de lecture que j’aime réaliser du fait des sujets traités beaucoup trop poignants, émouvants et remplis de réalité. Peut-être est-ce dû à mon métier de soignant.
    Néanmoins, je suis content de voir que Sophie Jomais soit parvenue à te faire vibrer !

    1. Je peux comprendre, c’est un sujet très fort, très dur, et empreint d’émotions. Et au vu de ton métier, j’imagine que le thème serait encore plus parlant.
      J’aime toujours beaucoup les romans de Sophie Jomain, mais malheureusement Les étoiles de Noss Head ne m’a pas emballé, c’est bien le seul de l’auteure qui ne m’a pas attiré, malgré son succès. Je n’ai jamais été plus loin que le premier tome, que j’avais choisi en format illustré par Les Croquis de Marie (magnifique d’ailleurs!), je crois que j’avais tellement en tête cette sympathique Felicity Atcock de la série Les anges mordent aussi 🥰 Tu as déjà lu cette série ?

      1. C’est totalement ça. Je pense que la dimension humaine des romans et autres témoignages me feraient beaucoup trop écho.
        Pour Les étoiles, j’étais comme toi et je trouve beaucoup de défaut et de clichés dans le premier tome. Heureusement j’ai continué et persévéré et tant mieux car la suite est bien meilleure. Il faudrait que je me procure le troisième tome illustré d’ailleurs.

          1. Je pense que tu devrais effectivement. L’auteure se détache totalement des clichés et de l’univers de Twilight 😉
            Je te l’accorde, il faudrait que je me procure le troisième tome d’ailleurs !

          2. Ah les fameux clichés façon Twilight, c’est bien ça qui m’a le moins plu d’ailleurs. Je vais peut être laisser une seconde chance a cette série alors 😊 merci pour ce retour !

    1. Oui, c’est un sujet difficile et une lecture pleine d’émotions… Pas évident de se plonger dans un lecture aussi poignante, et c’est peut-être pour cette raison qu’il n’a pas eu le même accueil que ces autres romans, mais la plume de Sophie Jomain est pleine de délicatesse malgré tout. Si l’occasion se présente, n’hésite pas. 🙂

Votre commentaire