Quand la nuit devient jour. Sophie Jomain

Hey, comment ca va ? Dans un précédent article je vous présentais un auteur français que j’apprécie beaucoup, à découvrir ici : Yell. Mattieu Biasotto. Dans l’article d’aujourd’hui, je vais vous parler d’une auteure française que j’apprécie tout autant, l’excellente Sophie Jomain.

L’histoire

« On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.

La dépression. Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début.

J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016. Par euthanasie volontaire assistée. »

Mon avis

J’ai découvert Sophie Jomain par hasard, il y a quelques années, avec « Les Anges mordent aussi », le premier tome de sa série « Felicity Atcock ». Une série fantastique de sept tomes, pleine d’humour, d’anges, d’entre-deux et créatures en tout genre. J’avais tout de suite accroché à l’écriture de l’auteure ! Depuis, je n’hésite jamais à acheter ses romans et ça m’arrive de relire les aventures de Felicity à l’occasion. D’ailleurs le spin off avec Maxime Gillio est poilant! Mais le talent de Sophie ne s’arrête pas aux bêtes à plumes et monstres à cornes. Avec son roman Quand la nuit devient jour, c’est un tout autre monde littéraire que nous offre l’auteure.

Rien que le fait de relire le résumé, j’en ai des frissons. Malgré des sujets aussi difficiles que la dépression et l’euthanasie assistée, la plume de Sophie Jomain reste fluide et empreinte d’une belle sensibilité. Elle nous entraine et nous emmène avec douceur et émotions là où elle le souhaite, et c’est réussi.

Je me suis laissée embarquer, portée par Camille et sa souffrance. Elle nous livre son envie de connaitre la vraie libération et enfin arrêter cette vie de mal-être. C’est difficile de ne pas succomber à la douleur, tellement c’est criant de sincérité, sans jamais tomber dans l’excès. Difficile de l’accompagner dans cette quête, cette attente de la Fin. Car c’est aussi de ça qu’il s’agit, de l’accompagner dans ce processus pour le droit à l’euthanasie.

Au fil des pages, on découvre la complexité de cette maladie et j’aurais aimé aider Camille. Lui dire qu’elle n’est pas seule. Et pourtant on le sait, qu’elle n’est pas seule. Mais j’aurais voulu être cette personne qui ferait la différence, si seulement c’était possible. J’aurais tant aimé l’accompagner. L’accompagner vers son choix et sa décision. J’ai lu ce roman la boule au ventre et j’ai quitté Camille la gorge nouée. Une lecture éprouvante, bouleversante, mais tellement belle à la fois.

🖤 Ce livre est une perle et mérite d’être lu, merci Sophie Jomain pour ce torrent d’émotions.

Retrouvez-la aussi sur Facebook.

Vous connaissez ce livre et son auteure ?

« Quand la nuit devient jour » de Sophie Jomain. Editions Pygmalion, 2016.


23 réflexions sur “Quand la nuit devient jour. Sophie Jomain

  1. J’avais vraiment apprécié cette lecture, forte et qui m’a beaucoup marqué.
    Je regrette juste la fin, j’aurais voulu une prise de position plus importante de l’auteure.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai, quand je l’ai terminé j’ai pensé « Non, j’ai du louper quelque chose, elle ne peut pas nous laisser dans un flou pareil, pas maintenant ! » Mais finalement peut être n’a t-elle pu se résoudre à écrire l’inévitable, ou peut être qu’elle préfère nous offrir un soupçon d’espoir. Tout dépend la position que l’on choisit. 😇 Mais je comprend très bien ton ressenti ! Merci pour ton retour Wyndi 🙂

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s