Paradiction. Vincent Villa

J’ai reçu en avant-première, dans la box littéraire Le Ptit Colli du mois de Mars, le dernier roman de l’auteur français Vincent Villa, que je ne connaissais absolument pas. En route pour la découverte de Paradiction !

Paradiction - Vincent Villa

L’histoire

Brillant étudiant à Sciences-Po, Nathan est incarcéré pour trafic de stupéfiants. Libéré, il échoue dans la rue et disparaît. Amandine, sa mère, a rejoint une association de soutien aux toxicomanes et se lance à sa recherche. C’est le seul moyen qu’il lui reste pour ne pas sombrer, ne pas perdre espoir de retrouver Nathan. De ce côté, son époux Christopher, journaliste freelance, n’a qu’une idée en tête : venger son fils en traquant celui qu’il rend responsable de sa brusque déchéance. Il s’agit de Mickaël Born puissant homme d’affaires et politicien sulfureux, mais surtout le père de l’ex-petite amie de Nathan…

Christopher et Alexandra vont entreprendre un dangereux périple qui les conduira dans un monde d’une noirceur insoupçonnable, jusqu’à mettre leur couple et leur propre vie en péril. Iront ils jusqu’au bout de leur quête ? Trouveront ils des réponses ? Et à quel prix ?

Mon avis

Au début de ma lecture, j’étais relativement inquiète. On découvre une pléiade de personnage à priori sans lien, même si on se doute bien qu’ils ne sont pas là par hasard. On rencontre donc au fur et à mesure : Amandine, Christopher, Momo, De Part, Born, Paul, Brossard, Grosbois, Tatiana et quelques autres. J’avais un peu peur de me mélanger avec toutes ces présentations. Mais je m’y suis retrouvée, ouf ! Amandine tente de retrouver son fils Nathan, pendant que Christopher, son mari, se noie dans une haine farouche à l’encontre de Mickaël Born. Chacun mène sa propre enquête, chacun à leur manière.

J’ai apprécié le caractère d’Amandine, cette mère qui pour sauver son fils, vient en aide aux plus démunis. Elle ne recule devant rien, elle trouve en elle une force inestimée pour découvrir la vérité. Ceci malgré la distance qui se creuse un peu plus chaque jour entre elle et son mari, à cause de leurs combats respectifs et des non-dits. J’avais envie de savoir si ils allaient surmonter ces épreuves ensembles malgré ça. J’avais envie de les voir réussir ensemble.

Les événements qui se dévoilent et se succèdent nous indiquent fortement (et rapidement) qu’on est loin d’une simple disparation, comme nous ferait penser la quatrième de couverture. Plus j’avançais dans le roman, plus je perdais de vue cette disparition au profit d’autres affaires sordides. Car oui, attendez vous à nager au milieu de disparitions, trafic de stupéfiants, pauvreté, politiciens véreux, pionniers de la médecine ayant basculés dans l’ignoble, vengeance et j’en passe. Je vous l’avais dit, on est loin d’une simple disparition ! Chaque personnage découvre son lot de révélation, semblant tisser un puzzle où il est impossible de réunir les pièces entre elles. Je me suis sentie perdue dans ce dédale d’intrigues entremêlées, je ne savais pas vraiment où voulait nous mener l’auteur.

En plus de ça, Vincent Villa semble friand de jeux de mots et de comparaisons. On en retrouve régulièrement, peut-être même plus que nécessaire à mon goût, pour imager certains sentiments, lieux où événements. Ça a contribué à alourdir ce moment de lecture. J’ai terminé ce roman plus par curiosité car il m’a été envoyé par Le Ptit Colli, que par plaisir.

Finalement, même si j’ai apprécié plusieurs personnages et certains aspects de l’intrigue, j’ai gardé un goût de trop plein, d’accumulation. Trop de personnages, trop d’histoires parallèles pour n’en faire qu’une, trop de mise en scènes dans les mots. Cependant, je ne doute pas que l’auteur a dû fournir un vrai travail d’écriture et de recherches pour lier autant de faits entre eux et que cela peut plaire à d’autres lecteurs, fan du genre.

Une lecture intéressante mais pas transcendante.

Avez-vous déjà lu « Je mangerai ton cœur », le premier roman de l’auteur ?

« Paradiction » de Vincent Villa. Editions du 123, 2021.

4 commentaires sur “Paradiction. Vincent Villa

    1. Plus positif c’est sur ! 😉 Je regrette de ne pas avoir plus adhérée à cette lecture car pourtant il y a des sujets qui m’ont plu dans ce livre. Mais en effet le mélange avec les autres intrigues ne m’ont pas emballée, peut être que l’autre titre saura mieux me convenir 🙂 Merci pour ton retour, bonne soirée !

  1. Dommage que le roman ne t’ait pas convaincue outre mesure, mais tu m’as intriguée, notamment avec les jeux de mots de l’auteur. C’est quelque chose que j’adore, même si c’est vrai qu’il faut savoir les doser pour ne pas écœurer les lecteurs.
    Ce n’est pas une priorité, mais je note le titre 🙂

    1. Je pense que c’est surtout l’accumulation de toutes ces choses qui ne m’ont pas fait apprécier ce détail. Il y a plusieurs personnages qui mènent leur propres enquêtes sur plusieurs intrigues différentes. Des enquêtes, dans des enquêtes liées à d’autres enquêtes des autres personnages.. ça m’a paru beaucoup pour un seul livre, alors les comparaisons et métaphores pour nuancer les décisions et sentiments de chacun, j’ai trouvé que c’était de trop, pourtant les mots étaient bien choisis 😊 C’est un bon livre mais pas pour moi, n’hésites pas, on ne sait jamais 😉 Je suis tout de même curieuse de découvrir le premier roman de l’auteur ☺️

Votre commentaire