La Ligne Verte. Stephen King

Il y a des livres parfois, qu’on n’ose pas lire. Parfois suite à un souvenir ou un ressenti lointain, on repousse alors l’échéance. L’envie est là, on sait pertinemment que, tôt ou tard, on le lira. Ce moment est venu pour moi, et je vous en parle dans ce nouvel article. J’ai l’honneur et le plaisir de vous parler d’un des livres d’un pionner du genre fantastique et de l’épouvante. Le bien nommé King, Stephen King !

La ligne verte - Stephen King

L’histoire

Paul Edgecombe, ancien gardien-chef d’un pénitencier dans les années 1930, entreprend d’écrire ses mémoires. Il revient sur l’affaire John Caffey – ce grand Noir au regard absent, condamné à mort pour le viol et le meurtre de deux fillettes – qui défraya la chronique en 1932.

La Ligne verte décrit un univers étouffant et brutal, où la défiance est la règle. Personne ne sort indemne de ce bâtiment coupé du monde, où cohabitent une étrange souris apprivoisée par un Cajun pyromane, le sadique Percy Wetmore, et Caffey, prisonnier sans problème. Assez rapidement convaincu de l’innocence de cet homme doté de pouvoirs surnaturels, Paul fera tout pour le sauver de la chaise électrique.

Aux frontières du roman noir et du fantastique, ce récit est aussi une brillante réflexion sur la peine de mort. Un livre de Stephen King très différent de ses habituelles incursions dans l’horreur, terriblement efficace et dérangeant.

Mon avis

J’ai lu mon premier roman de Stephen King alors que j’entrais dans le monde cruel de l’adolescence. Le roman « Dead zone » fut mon baptême. Puis d’autres ont suivi, comme « Carrie » ou encore « Jessie », qui à l’époque m’avaient bien effrayée (je l’avoue) mais pas refroidie pour autant, bien au contraire.

Je connaissais le film La Ligne Verte et dans ma quête de découverte, je pensais naturellement que le roman pourrait bien être ma prochaine lecture. Poussée par la curiosité à l’époque, j’ai feuilleté le livre au milieu des rayons et j’ai lu un passage. Et quel passage, ceux qui ont vu le film ou lu le livre se rappellent sûrement du sort réservé au Français à la souris. Du haut de mes 13 printemps, je découvrais ce moment, que j’avais pourtant vu dans le film, écrit de la main de l’auteur. J’avais reposé le bouquin, bien moins sûre de mon choix de lecture.

Une bonne quinzaine d’années plus tard, le cœur mieux accroché et l’imagination affûtée par mes lectures et les films d’horreur aperçus depuis, j’ai enfin franchi le cap. Le fameux roman a rejoint ma bibliothèque et c’est avec une avidité non dissimulée que je l’ai totalement englouti !

Englouti, c’est le mot juste. J’ai tournée chaque page avec une impatience folle alors que je connaissais déjà l’histoire grâce à l’adaptation offerte par le monde du 7ème art. A chaque réplique, je revoyais les visages des acteurs prononçant ces mots. Je redécouvrais, comme au premier jour, chaque recoin du bloc E. J’ai fait la connaissance pour la deuxième fois de Paul Edgecombe, de Harry, Brutus, Dean, Percy et leurs pensionnaires. De Miss Cent Mille Volts aussi.

Sauf que cette fois, je l’ai fait avec un regard neuf, car si pour moi le film est une excellente adaptation, tout les sentiments et ressentiments ne peuvent être traduits par une caméra. Les mots sont simples mais efficaces, l’ambiance étrange. Comment imaginer tant d’humanité parmi les criminels foulant le lino vert du couloir de la mort ? J’ai fini les dernières pages le regard humide et le cœur lourd d’une infinie tristesse.

« La ligne verte » était à l’origine un roman feuilleton, publié dans un magazine. Je ne peux m’empêcher de penser à ce sentiment de frustration qu’on devait ressentir quand on arrivait à la fin d’un épisode et qu’on devait attendre que le prochain numéro soit disponible au kiosque ! Car Stephen King sait nous mettre en haleine et attiser notre curiosité, même lorsqu’il parle de racisme et de peine de mort.

Si vous n’avez pas vu le film, avec Tom Hanks dans le rôle de Paul Edgecombe, foncez sans hésiter.
Mais lisez le livre avant. Ou même après, comme vous préférez.

Un roman saisissant !

Et vous, quel livre de King, avez vous lu et aimé ?

« La Ligne Verte » de Stephen King. Éditions Le livre de Poche, 2008


12 réflexions sur “La Ligne Verte. Stephen King

    1. Apparemment oui, les premières publications étaient faites en feuilleton pour un magazine. D’ailleurs dans l’édition que j’ai lu, Stephen King explique lui même ce que ça impliquait dans son procédé d’écriture. 🙂
      Il n’y a pas de honte à avoir, il y a tellement de bons livres et d’excellent film a découvrir, c’est dur de tous les connaître 😉 Mais ce roman est vraiment beau, intense, traitant du racisme, de le peine de mort. Toujours avec cette touche de fantastique ! Et si tu veux découvrir le film, il est vraiment très fidèle au livre, fort en émotions, avec des acteurs plus que convaincants. Vraiment magnifique. 😃

  1. bonjour, comment vas tu? j’ai lu le livre (qui sortait alors sous forme d’épisodes) avant de voir le film. ce dernier m’a énormément bouleversée malgré tout. passe un bon mardi et à bientôt!

    1. Bonjour, ça va merci et toi ? 🙂
      Oui, il est bouleversant ! Ça devait être frustrant de devoir attendre la suite à chaque épisodes non ? 🤭
      Merci pour ton commentaire, belle journée. 🙂

    1. Merci pour ton avis et ta visite ! 🙂 Je suis curieuse de savoir de quel passage il pouvait bien s’agir ? 😇 Mais oui, ce film est marquant, et reflète bien les émotions du livre !

      1. Ça remonte un peu (beaucoup 😅) alors je ne me souviens plus exactement. Ce qui est certain c’est que bien avant de connaître les écrits de Stephen King, son univers m’a interpellé 🙂 J’ai eu le temps de me rattraper depuis et ai lu bon nombre de ses romans.

    1. Oui, ce sont deux beaux chef d’oeuvre, intenses en émotions 💕 Le film est vraiment une belle adaptation du roman ! La fin du roman est tellement touchant, déjà que le film m’avait chamboulée ! Merci pour ton commentaire, contente que mon article t’aies plu 😊 Bonne soirée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s